Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Trololo
Search in pages
Bons plans
Tests
Avis des joueurs
Guide d'achat
12

Hunger Games La révolte : partie 2

sur Cinéma Autres films
Les plus
  • Un rythme maîtrisé
  • Bon twist final
  • Une tension palpable
Les moins
  • Un peu trop grave
  • Des seconds rôles trop en retraits
Niveau
20
Hunger Games Intégrale Collector Blu-Ray
14.76 € @ Rue du Commerce
Voir l'offre

Avis :

Je vais être honnête avec vous : j’ai longtemps pris la saga Hunger Games comme un ersatz de Twilight, remixé à la sauce Battle Royale, avec tout ce qu’il faut de préjugés. Bref, un vrai film d’adolescente en panne de frissons. Et je n’avais dans un sens pas totalement tort. Ni totalement raison. 

Voici donc le 3ème épisode sorti depuis un peu plus d’un an sur lequel j’ai enfin posé mon regard et ma plume. Et pas que pour la belle Jennifer Lawrence.

 

Un plaisir coupable

hunger games la révolte partie 2

Soyons bref, soyons clairs. Ce genre de films, à la base c’est pas pour moi. Moi je préfère manger du Scorsese, du Coppola, du Fincher et tout ce qui constitue l’apparat même du cinéphile parisien-imbu-semi-hater, le genre de con qui dit « le cinéma, c’était mieux avant », « le Rap, c’était mieux avant », « la grammaire, c’était mieux avant ». Enfin c’est ce que je pensais avant de me laisser engouffrer dans la saga Hunger Games.

Attention cependant, je ne dis pas que la série n’est pas pour un public jeune, simplement que la recette est très efficace. On à ici à faire à un bon divertissement, sans réelle surprise au niveau de sa structure narrative, mais qui se laisse apprécier comme une bonne glace. On en connait la couleur, on en connait le goût, mais une fois terminée, rare sont les fois où l’on en reprend une seconde derrière.

On est donc en terrain connu avec les poncifs de la société moderne exacerbée dans ses dérives, calquée sur un modèle Orson Wellesien, avec une touche de Battle Royale et de SnowPiercer. Mais à titre personnel, j’ai toujours aimé ce genre de film, et suis donc prédisposé à apprécier Hunger Games. 

 

Fais comme l’oiseau…

hunger games la révolte partie 2

Sachez que si j’ai mis autant de temps à aller voir Hunger Games La révolte partie 2, c’est simplement pour 2 raisons : la première est que la salle de cinéma dans laquelle je me rendais était bondée ce jour là (grand Fail), et surtout parce que les retours que j’en ai eu n’était pas toujours dithyrambiques. Autour de moi beaucoup se sont plaint du manque de rythme de cette conclusion, avec un penchant pour de longs dialogues inutiles ne faisant qu’artificiellement allonger la durée du film.

Pour être honnête, j’ai aussi ressenti cela, mais n’irait pas jusque dire que ces scènes sont dispensables. Elles permettent surtout de placer le personnage face à ses nouvelles angoisses (attention SPOIL : Peeta et son conditionnement par le belligérant Snow), donnant ainsi un peu plus de relief à notre bien aimée Katniss. Le rythme se veut donc plus posé au début, et monte graduellement en pression pour un final tout à fait conforme aux attentes. D’autant plus que le film se permet un Twist loin d’être déplaisant, et plutôt osé quand on se remémore le déroulement  convenu des précédents épisodes. 

Il est cependant certain qu’on se serait bien passés de certaines séquences type « je l’aime-mais il veut me tuer-mais il m’aime quand même-mais mon ex il est quand même mieux galbé que cette crevette décolorée-du coup je fais quoi j’en garde un en plan Q de secours et je tente ma chance avec le Zinzin ? ». Mais n’oublions pas le public visé par le Hunger Games La Révolte Partie 2, à qui il faut servir une relation en adéquation avec son âge.

 

Serious Games

 

Le seul réel bémol sur lequel j’appuierai, c’est la mise en retrait de certains seconds rôles qui faisaient pour moi toute l’âme de la série. En tête de gondole je veux parler du couple Haymitch Abernathy (joué par Woody Harrelson, un des demi-dieux du cinéma actuel), et Effie Trinket (jouée par Elizabeth Banks), qui avaient un rôle prépondérant dans les précédents opus, et permettaient notamment  de donner plus de légèreté au film. Haymitch déjà par sa gouaille légendaire (j’ai déjà dit que j’étais ultra fan de Woody Harrelson ?) et son sens du verbe toujours acéré, et Effie pour son côté absolument décalé -pour ne pas dire perché-, mais toujours avec une humanité touchante derrière ses tenues et son maquillage dépareillé.

Là en l’état, Hunger Games la révolte Partie 2 paraît un peu trop grave comme le soulignent beaucoup de fans de la série, et c’est un peu dommage. On verse un peu trop dans la dramaturgie, avec la mort comme personnage principal de cet épisode. Il est de même dommage de ne plus avoir de séquence dans l’arène des Hunger Games, ces séquences de survie en milieux hostile incarnant l’essence même du film.

 

Hunger Games La révolte partie 2 reste donc un divertissement assez agréable, mais à réserver exclusivement aux fans inconditionnels des précédents épisodes. Il faut cependant déplorer un certain manque de légèreté et des longueurs qui font perdre de sa fraicheur au film. 

 

 

Laisser un commentaire 0 commentaire

Il n'y a aucun commentaire pour le moment.

Réagir

Vous devez vous connecter pour réagir.

S'inscrire Se connecter