Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Trololo
Search in pages
Bons plans
Tests
Avis des joueurs
Guide d
2

Ronaldo (le documentaire)

sur Cinéma Autres films
Les plus
  • Belle réalisation
  • Un beau contre exemple de ce qu'il ne faut pas faire
Les moins
  • Une véritable publicité déguisée, le film n'a AUCUN intérêt
  • Jorge Mendes, le gars fait flipper
Niveau
39

Avis :

J’aime le foot. J’aime le cinéma. J’ai appris a aimer Cristiano. Ainsi quand on m’a annoncé un documentaire sur la superstar lusitanienne, produit par ceux qui étaient en charge des documentaires sur Ayrton Senna et Amy Winehouse (tous les deux excellents, foncez les voir), je ne pouvais qu’être enthousiasmé. Surtout que notre petit Cricri est un ovni dans le monde du foot, avec son égo et sa confiance en soi surdimensionnée, faisant de lui un objet filmique à part entière. 

 

Suuuuuuuuuu ?

C’est simple : si vous n’aimez pas le personnage Cristiano Ronaldo, ne regardez pas ce film. Si vous aimez Cristiano Ronaldo : ne regardez pas ce film. Car il ne s’agit en réalité pas d’un film ni d’un documentaire ici, mais d’une véritable campagne de pub pour la marque Cristiano Ronaldo. Sauf que 2 h de pub, c’est long, très long, TROP LONG. J’aurais du compter le nombre de fois où j’ai regardé ma montre, c’était juste affolant. 

C’est simple, ce documentaire c’est celui qui vous laisse un goût amer, et vous fait relativiser sur l’espace temps. Ce genre de film où vous vous dites « merde, j’ai gâché 2h de ma vie pour ça, 2 heures qui se seront envolées à tout jamais, 2 heures où j’aurai pu faire un truc constructif de ma vie (genre chasser des Pokemons)». En même temps il faut parfois savoir affronter la médiocrité pour savourer l’excellence. Et je vous promets que derrière cette bête immonde, tout passe. Même un film avec Frank Dubosc et Kad Merad. À mi chemin, j’ai même hésité à m’arrêter, mais je n’aime pas juger une « oeuvre » sans en avoir tout vu. Quelle erreur. MAIS QUELLE ERREUR. 

Là on dirait le livre pour enfant « Martine » version multi-millionaire. Cristiano va à l’entrainement. Cristiano va à un diner mondain. Cristiano fait du Jokari. Cristiano fait semblant d’être papa poule. Cristiano mange une bolo’. Tout semble faux à un tel point qu’on se croirait dans un documentaire Nord Coréen. On essaie à tout instant de nous vendre le joueur comme un homme humble, les pieds sur terre, proche de sa famille, dans des reconstitutions de scènes de vie absolument risibles. Rien ne semble vrai, au point même où je me suis demandé si son fils n’était pas un acteur.

 

Nothing is impossible my friend.

 

Et que dire des gens qui l’entourent, notamment son agent et illustre businessman Jorge Mendes. Le genre de mec que tu vois à 100 mètres et qui te fais changer de trottoir tellement il pue le vice. Il suffit de le voir bringuebalant avec son sourire de Sheitan pour comprendre à quel personnage on a a faire. On le voit absolument PARTOUT et TOUTES LES 2 MINUTES dans le film. Le genre de mec qui veut être de toutes les soirées, de toutes les photos de tous les diners.

Car son business, c’est avant tout se faire voir auprès de sa coqueluche, pour appâter d’autres joueurs. Ainsi le personnage de Jorge Mendes en devient détestable, au point même où il en vient à se substituter à la figure paternelle dans beaucoup de moments de la vie de Cristiano. C’est simple, à un moment j’ai cru qu’il allait lui donner le sein. Ainsi à chaque apparition du père adoptif, on est pris par un sentiment de malaise. Si vous avez le courage (ou l’inconscience) de regarder ce documentaire, vous n’oublierez jamais la séquence dans laquelle Jorge Mendes bug littéralement, le bouton bloqué sur Repeat à répéter son discours poli, à base de « Nothing is impossible my friend ». Simlement gênant. Un type bien trop excité pour que ce soit pathologique ou naturel, si vous me suivez…

 

Une perte de temps. Voilà comment je qualifierais ce pseudo documentaireEt pourtant j’aime le personnage, ce qu’il dégage, c’est pour dire… Mais là, c’est du foutage de gueule pur et simple, un film masquant malhabilement une réelle campagne de pub pour la marque Ronaldo. Même mes potes portugais, grands fanboy du gaillard, n’ont pas pu l’encaisser. Un grand gâchis vis-à-vis du personnage, indigne de son parcours.

 

Laisser un commentaire 0 commentaire

Il n'y a aucun commentaire pour le moment.