Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Trololo
Search in pages
Bons plans
Tests
Avis des joueurs
Guide d
18

Comme un chien enragé

sur Classiques Cinéma
Les plus
  • Le scénario
  • La réalisation
  • Les interprétations
  • La musique atmosphérique de Patrick Leonard
Les moins
  • Un dernier tiers un peu vite expédié
Niveau
13
Comme un chien enragé en édition prestige Blu-Ray
27.99 € @ Amazon
Voir l'offre

Avis :

Synopsis : Brad Jr. (Sean Penn) vient de quitter l’école et s’ennuie ferme dans sa petite ville de Pennsylvanie. Lorsque son père, Brad Sr. (Christopher Walken), refait surface après des années d’absence, le jeune adolescent pense enfin avoir trouvé l’échappatoire qui lui permettra de sortir de cette impasse.

Fasciné par cet homme devenu chef d’une bande locale spécialisée dans le vol de véhicules, il décide de le suivre. Afin de faire ses preuves et montrer à son père ce qu’il a dans le ventre, Brad Jr., accompagné de son frère et de quelques amis, monte sa propre équipe. Le drame éclate lorsque la police s’en mêle…

 

Avis Comme un chien enragé : Une tragédie familiale sombre et puissante

avis comme un chien enragé

 

Pour son deuxième film sorti en 1986, le réalisateur James Foley (Glengarry Glen Ross/House of Cards) s’inspire d’un fait divers réel ayant secoué l’Amérique. Quelques années plus tôt, en 1978, à Chester County dans la banlieue de Philadelphie en Pennsylvanie, un gang de voleurs dirigé par un certain Bruce Johnston Sr., recruta des adolescents et les assassina froidement, comme des témoins dangereux, lorsque la police commença à les inquiéter.

L’écriture du scénario, implacable, est confiée à Nicholas Kazan, fils du célèbre cinéaste Elia Kazan. En s’inspirant librement de cette affaire criminelle odieuse, l’auteur délivre un script authentique, intemporel et poignant malgré sa grande noirceur.

Comme un chien enragé (At Close Range en anglais) raconte la relation d’un fils avec le père qu’il idolâtre, ainsi que sa lutte acharnée pour respecter ses propres valeurs morales, alors que tout se ligue incroyablement contre lui… C’est aussi le portrait sans concession d’un lieu et d’une époque, à travers notamment la jeunesse américaine « rurale » de la fin des Seventies, laissée-pour-compte et sans repères. Le film, qui brasse plusieurs thèmes (y compris une très belle histoire d’amour), prend son temps et progresse lentement mais sûrement vers l’irréparable, avec un face-à-face Penn/Walken au sommet.

 

Avis Comme un chien enragé : Une mise en scène inspirée au service d’interprétations exemplaires

avis comme un chien enragé

 

La réalisation de James Foley est intense et contemplative à la fois. Le sublime générique d’introduction en est le parfait exemple : on découvre Brad Jr. (Sean Penn) au volant de sa voiture. Il fait nuit et il se dirige vers un « liquor store » du centre-ville pour rejoindre son frère et ses potes qui font le plein d’alcool. En face, sur la place centrale de la petite ville, se trouve un groupe de jeunes adolescents qui font la fête. Parmi eux la belle Terry (Mary Stuart Masterson), dont Brad Jr. tombe instantanément sous le charme…

Le montage alterne alors les regards prolongés des deux futurs amoureux avec une superbe utilisation du ralenti. La musique planante de Patrick Leonard (version instrumentale de la chanson Live to Tell qu’il a composé pour Madonna) achève de faire de ce générique d’introduction un des plus beaux qu’il m’ait été donné de voir jusqu’à présent.

D’un point de vue esthétique le film est très travaillé, notamment grâce au travail irréprochable du directeur de la photographie Juan Ruiz Anchia, qui sait confier au film une atmosphère à la fois réaliste et champêtre lors des scènes de jour mais aussi parfois presque irréelle et onirique lors des nombreuses séquences tournées la nuit. Difficile d’en dire plus sans rentrer dans les détails mais sur le fond comme sur la forme il y a du boulot et du talent.

Du côté des interprétations la barre est vraiment très très haute. Comment pouvait-il en être autrement avec ce duo on ne peut plus charismatique formé par Sean Penn et Christopher Walken ? Inutile de les présenter, je pense que toute le monde sait très bien à qui l’on a affaire : deux acteurs parmi les plus talentueux de l’histoire du cinéma.

Sean Penn, blond, baraqué et encore à ses débuts, livre une prestation bouleversante dans le rôle de ce jeune ado’ paumé qui se retrouve entraîné par le père qu’il n’a jamais connu dans un impitoyable engrenage criminel. Christopher Walken est quant à lui absolument terrifiant dans la peau de cet homme démoniaque. Un personnage de père indigne complexe et taillé sur mesure qui lui permet une fois de plus de démontrer toute l’étendue de son talent. Un régal de les voir passer -lui et sa bande de dégénérés- de l’attitude chaleureuse et séductrice à la froideur la plus glaciale, digne de véritables psychopathes.

Les seconds rôles assurent également bien comme il faut : le frère de Brad Jr. n’est autre que le propre frère de Sean Penn, Chris. Le rôle de la grand-mère est joué par la véritable mère des deux acteurs. La petite copine est sobrement interprétée par Mary Stuart Masterson et dans le groupe d’amis se cachent les jeunes et prometteurs Kiefer Sutherland (Jack Bauer dans la série 24) et Crispin Glover (papa McFly dans Retour vers le futur).

 

Avis Comme un chien enragé : Conclusion

avis comme un chien enragé

 

Excellente découverte que celle de ce beau drame criminel superbement mis en scène et remarquablement interprété. Il n’a pas pris une ride bien que 32 ans le séparent aujourd’hui de sa sortie…

Intemporel de par la puissance de son histoire et sa noirceur, il est de ces petites pépites méconnues qui marquent longtemps les esprits et méritent indéniablement d’être (re)découvertes.

Un uppercut cinématographique dévastateur -à l’image de son dernier plan et de sa dernière réplique- que James Foley n’arrivera malheureusement jamais à égaler.

 

 

 

Laisser un commentaire 0 commentaire

Il n'y a aucun commentaire pour le moment.

Réagir

Vous devez vous connecter pour réagir. S'inscrire / Se connecter