Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Trololo
Search in pages
Bons plans
Tests
Avis des joueurs
Guide d'achat
15

Gravity Rush Remastered (PS4)

sur Jeux vidéo PS4
Les plus
  • Direction artistique de toute beauté
  • Design des personnages réussi
  • Attachement rapide envers Kat et consort
  • Idée de gameplay révolutionnaire
  • Musique au top
Les moins
  • Activités redondantes
  • Textures parfois dépassés
  • Trop court
Niveau
24

Avis :

Avant la sortie de sa suite, Gravity Rush premier du nom ressort sur PS4. Que vaut le meilleur jeu PS VITA sur console de salon ?

 

Grand Ecran

Une direction artistique originale

Une direction artistique originale

 

Il fait partie des jeux que l’on regrette de ne pas avoir essayé si l’on a pas de PS Vita (mon cas). Sony, dans sa grande gentillesse (et pensant surtout à rentabilisé sa licence), nous permet d’y jouer grâce à cette version « Remastered » comprenant le jeu original et ses 3 DLC. L’histoire nous place dans la peau de Kat, une jeune fille amnésique qui cherche à comprendre qui elle est et où elle se trouve (originalité). Elle se réveille sur une ville flottante nommée Hekseville en compagnie d’un chat qui lui donne le pouvoir de jouer avec la gravité. En clair, elle peut se déplacer dans les airs dans la direction choisie avec grâce et volupté. Le jeu consistera donc à sauver cette ville des attaques incessante des Névis, des monstres de toutes formes, tout en croisant des personnages secondaires marquant comme la belle Raven possédant des pouvoirs identiques ou encore Syd, un policier fidèle mais maladroit. Le scénario n’est pas la principale qualité du titre même s’il a le mérite de poser les bases d’une saga.

 

Chat alors

Le scénario sous forme de BD

Le scénario sous forme de BD

 

Le gameplay nous permet donc de voler selon notre envie suivant la direction que l’on donne à la gravité. Cette idée est la base du jeu et nous permet de nous déplacer dans un environnement ouvert à la recherche de cristaux (la monnaie du jeu) pour nous permettre d’upgrader nos pouvoirs. Ces derniers nous permettent de combattre ces fameux Névis, en ciblant leur unique point faible : leur boule rouge (on ne rigole pas). Pas de combo, on donne des coups de pied avec une touche lorsque l’on est à terre ou en lévitation. Quelques pouvoirs supplémentaires pour glisser sur le sol ou bien envoyer des projectiles mais c’est bien maigre. Clairement, ce n’est pas avec les combats que le jeu se renouvelle. Le sentiment le plus grisant reste la sensation de voler. Si les jeux Superman (Beeurg, j’ai vomis) pouvaient s’inspirer de Gravity Rush pour la sensation de vitesse et la facilité de déplacement, ça serait génial. On est littéralement envouté par la grâce de Kat et déambuler dans la ville est un réel plaisir.

 

Big City Life

Des environnements ouverts

Des environnements ouverts

 

Cette ville est séparée en 4 quartiers distincts représentant des ambiances différentes : quartier populaire, jeune et nocturne, industriel et enfin grande ville. Chaque endroit est plutôt bien retranscrit même si les activités restent identiques. Mission de l’histoire principale, mission annexe (les 3 DLC) et les défis (course, combat …). Les activités ne sont malheureusement pas très varis excepté les missions de l’histoire. Cette dernière est d’ailleurs plutôt courte (environ 6h) dû à son support initial : une console portable. Les DLC sont risibles puisque la totalité doit se terminer en 20 minutes. Le seul apport appréciable est l’ajout de 3 costumes supplémentaire. Vous l’avez compris, le jeu est court et répétitif. Il est malgré tout hypnotique.

 

Kat’s eyes

Quand la gravité s'affole

Quand la gravité s’affole

 

Ce qui ressort la première fois que l’on joue à Gravity Rush, c’est la pâte graphique. Une ambiance Steampunk sublimée par un CellShading de toute beauté. On pouvait craindre que les textures Vita fassent taches sur PS4 mais on oublie tout quand la ville s’éloigne au grès de nos déplacement dessinant des contours que l’on croirait fais à la main. De plus, à la place de cinématique, nous avons une bande dessinée qui se dévoile sous nos yeux. Du tout bon. On s’attache vraiment à l’héroïne qui, outre son design réussi, est rafraichissante. Les personnages secondaires sont cohérents quoiqu’un peu cliché comme Raven, la meilleure ennemie de Kat, méchante au début mais gentille à la fin.

La technique s’en sort bien, encore heureux vu que c’est un jeu VITA au début. Un petit mot sur la musique qui pour une fois sort du lot avec des thèmes jazzy, du piano, des cuivres ect… Une très bonne BO.

Vous avez loupé Gravity Rush sur PS VITA, foncez sur l’édition PS4 ! Une aventure courte mais intense, une sensation de liberté rarement atteinte grâce à une idée géniale. Des personnages attachants et surtout une réalisation magnifique et originale. Alors parfois, c’est rébarbatif mais l’aventure de Kat vaut la peine d’être vécu. En plus le 2 sort en fin d’année et devrait répondre aux questions posées. Une histoire rafraichissante en cette fin d’année troublée, c’est ce qui vous faut.

Laisser un commentaire 0 commentaire

Il n'y a aucun commentaire pour le moment.

Réagir

Vous devez vous connecter pour réagir.

S'inscrire Se connecter