Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Trololo
Search in pages
Bons plans
Tests
Avis des joueurs
Guide d'achat
13

Sniper Ghost Warrior 3 : Un bon nanar

sur Jeux vidéo Xbox One
Les plus
  • la Géorgie...
  • la VF involontairement marrante.
  • un bon nanar comme on les aime.
  • la variété des missions.
  • la bonne durée de vie (45h).
Les moins
  • ... un peu vide.
  • la VF ridicule.
  • les temps de chargement.
  • trop peu d'armes secondaires.
Niveau
10

Avis :

Sniper Ghost Warrior 3 : Un bon nanar

 

Sorti le 27 avril 2017 sur Xbox One, PS4 et PC. Complété à 100% en juillet 2017 sur Xbox One.

Dans l’inconscient collectif des joueurs, la série des Sniper Ghost Warrior (SGW) est synonyme de deux choses. Soit de médiocrité (à juste titre)… soit d’indifférence matinée de confusion avec la série des « Sniper Elite ». Ce troisième volet réussira-t-il enfin à redresser la barre et à faire en sorte que la licence SGW soit prise au sérieux ?

 

Sniper Ghost Warrior 3 : Nanar Land

 

 

L’histoire du jeu… Ah ça, on est pas déçu. On dirait un script d’un film d’action sorti tout droit des années ’80, avec un héros américain bien velu et badass…  Jugez un peu la bio du perso principal (je n’invente rien) : « John Cole est un soldat loyal. Il croît en l’idéal américain et fait sienne la notion d’une Amérique « police du monde ». Marine et sniper, il a appris à suivre son instinct pour démêler le bien du mal et n’hésite jamais à exprimer ce qu’il pense. Un chef né, doté d’un grand contrôle de soi« .

Tout un programme… Le jeu propose ainsi une histoire, des dialogue extrêmement premier degré et le tout se prenant au sérieux comme c’est pas permis. Et du coup assez marrant au second degré, surtout avec un doublage en français tout juste passable par moment, à mourir de rire parfois.  Par exemple, pendant une cinématique, un PNJ se prend un couteau dans la main et lance un laconique « aïe, ça fait mal ». Merci jeu, pour ce moment, je m’en souviendrai longtemps. Bref, SGW ne brille absolument pas par son histoire outrageusement classique de soldat d’élite partant sauver le monde et retrouver son frère soldat disparu. Et on voit tellement arriver les « rebondissements » à 500 Km qu’on en vient à parler vainement à sa télé dans l’espoir d’informer les personnages… Grotesque mais amusant (pour les sales gosses). L’originalité vient plutôt du cadre choisi : la Géorgie. Dépaysant à souhait.

 

Sniper Ghost Warrior 3 : LA DA Land

 

 

Niveau gameplay, SGW 3 se présente sous un (gros) air de Far Cry orienté sniper. Il propose un monde semi ouvert, avec de nombreux avant-postes ennemis, des points d’intérêts à fouiller etc. Outre l’histoire principale, le joueur pourra explorer et remplir des missions secondaires. Autant d’à coté qui permettent de se stuffer parfois et surtout de récolter des ressources. Ces dernières permettent au joueur de fabriquer ses propres balles, gadgets et médicaments.

Un monde « semi ouvert » car le jeu se déroule sur trois maps à l’ambiance différente, avec leurs vertiges, leurs friches industrielles et leurs immenses bâtiments soviétiques. Ainsi, le joueur crapahutera dans la région minière, la montagne et le barrage. Avec en prime des temps de chargements infects pour passer de l’une à l’autre (deux bonnes minutes sous un air de musique géorgienne…). Heureusement, pour se téléporter au sein d’une même cartes, les relais sont nombreux et la téléportation, rapide (5 sec).

Mais entre les différents spots de la carte, n’espérez pas tomber sur des événements aléatoires ou chasser la faune locale. En dehors des zones tenues par les ennemis, les ruines et les quelques villages, la Géorgie est désespérément vide. Je n’ai jamais visité ce pays alors je me garderai bien de juger mais du coup, on se balade tranquillement en véhicule de style Lada en sachant pertinemment qu’on est en sécurité. Rien à reprocher à la conduite : avec un maximum à 80 km/h, on risque pas de mettre à genoux la console, ni de retourner dans le passé.

Trois styles de combat sont disponibles (et sont dans le titre d’ailleurs pour ceux qu’ont pas suivi…) et permettent de débloquer de nouvelles compétences dans trois petits arbres de talents.

SNIPER. Un large éventail de fusil à débloquer est à disposition pour s’adonner à votre passe temps favori : faire de la reconnaissance (à l’aide d’un drone) et éliminer les cibles. Du fusil à verrou ou semi automatique, de différents calibres et équipés ou non de silencieux, le joueur peut s’adapter aux différents types de missions auxquelles il sera confronté. En effet, et il s’agit d’un gros point fort du jeu, les missions principales et secondaires sont assez variées : simple reco, couverture de pnj, infiltration, élimination de cibles…

GHOST. Le joueur pourra faire preuve de furtivité avec des exécutions au corps à corps ou au pistolet à silencieux, diversion avec des balles appeau (!), cadavres pouvant être dissimulés etc. Du solide.

WARRIOR. Quand tout à échoué… place aux fusils d’assaut , mitrailleuses , fusils à pompe ou explosifs pour résoudre les conflits. Par contre, le nombre d’armes à disposition est malheureusement assez chiche. Mais attention, ce style est assez risqué. Même en normal, votre avatar se fera facilement plomber. Surtout que l’IA est assez bête mais agressive et que le trop d’ennemis sur le dos vous sera souvent fatal.

 

Sniper Ghost Warrior 3 : CA TA Land ?

 

A l’heure de cet avis et après un bataillon de patches, le jeu a grandement gagné en stabilité. Je n’ai souffert que de trois plantages en 45 heures de jeu. Correct. Par contre, graphiquement, le jeu ne peut pas prétendre jouer dans la cour des grands mais reste convenable et fluide. C’est tout ce qu’on lui demande. Bien sûr, il y a des bugs de collision et autres… mais le plaisir de jeu prend largement le dessus.

 

 

Sniper Ghost Warrior 3 est un bon jeu et une très bonne surprise. Techniquement limité mais suffisamment fun pour capter l’attention du joueur pendant plus de 40 heures de jeu. Si on fait abstraction du scénario ultra convenu et de son traitement un peu ridicule, de sa VF qui en fait des tonnes, on se baladera avec plaisir en Géorgie. En effet, trop peu de jeu nous offrent l’opportunité d’un environnement  post soviétique et surtout dans un cadre hors catastrophe (on se rappellera de S.T.A.L.K.E.R. ou les Metro 2033 / Last Light). SGW 3 réalise un exploit en dépassant  les attentes… non les craintes (au vu des jeux précédents) en offrant un cadre dépaysant et un gameplay classique mais solide.

Laisser un commentaire 2 commentaires
Niveau 292
Héros Légendaire

Merci pour cet avis complet. A te lire, le jeu serait une sorte de Commando de Schwarzie (en mode Warrior), de quoi taper quelques barres de rire surtout si la VF ressemble à ce que dis ^^

 

Niveau 167
Héros Légendaire

la VF est assez baroque^^  le truc ultime aurait été que ce soit le doubleur de Schwarzie qui fasse le héros principal mais non malheureusement. Le doublage est assuré par David Krüger, qui assure avec sa grosse voix.

Réagir

Vous devez vous connecter pour réagir.

S'inscrire Se connecter