Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Trololo
Search in pages
Bons plans
Tests
Avis des joueurs
Guide d'achat
12

The Walking Dead A New Frontier : Une saison de transition

sur Jeux vidéo Xbox One
Les plus
  • La charismatique Clémentine...
  • Une recette bien huilée...
  • Quelques cliffhangers efficaces.
  • Les animations faciales.
Les moins
  • ... non jouable. Grrr
  • ... mais qui tourne à vide parfois (scénario prévisible).
  • Pauvre techniquement.
  • L'intérêts des choix ?
Niveau
8

Avis :

The Walking Dead A New Frontier.

Avis réalisé après avoir fini le jeu deux fois, sur la version Xbox One, achetée 15 euros en dématérialisé.

En 2012, un studio auteur de jeux tout juste passables Telltale Games (TTG) avait surpris le monde en réinventant le récit interactif avec The Walking Dead Saison 1. Son format épisodique (avec des cliffhangers très efficaces), ses personnages marquants et son intrigue passionnante avaient enthousiasmé. Tous ceux qui ont terminé cette première saison sont restés marqués par le dénouement, extrêmement impressionnant. Après une saison 2 correcte centrée sur le personnage de Clémentine, TTG parvient-il à renouveler l’exploit avec cette suite ?

 

Javi de vous rencontrer !

Nouvelle saison, un nouveau personnage principal fait son apparition : Javi. Javi est un loser, viré de la ligue de Baseball, fils et frère indigne. C’est par le prisme de l’apocalypse zombie que sa vraie valeur va se révéler. Classique mais efficace. Il va rencontrer rapidement Clémentine, LE personnage iconique et fil conducteur de The Walking Dead sauce TTG. Ainsi et contrairement à la saison 2, Clémentine redevient un pnj qu’il est agréable de retrouver. Plus farouche, badass et indépendante que jamais, ce personnage reste de loin le meilleur atout de cet opus. Si l’histoire de cette saison 3 se suit sans déplaisir et offre des moments de bravoure et autres choix cornéliens, on est loin de la maestria de la saison 1. Est-ce la formule qui s’essouffle ou le joueur qui a depuis longtemps repéré les grosses ficelles ? Sans doute un peu des deux. En effet, comme les précédents, TTG nous narre une histoire… non TTG nous dicte une grande ligne conductrice à laquelle on ne peut pas déroger si ce n’est à la marge. Par exemple un personnage secondaire vivra un chapitre de plus si on fait un certain choix. Mais au final, il mourra quand même un peu plus loin… Il n’y a guère qu’à la toute fin du chapitre 5 que deux embranchements sont possibles ; sans qu’ils soient non plus radicalement différents. Au final, le récit de Javi dure environ dix heures.

 

ah-bon ?

 

Petite originalité de cet opus : les flashbacks. Chaque chapitre commence avec un souvenir pré-apocalyptique de Javi. Ils donnent un aperçu des relations tendues avec sa famille et nourrissent son coté loser. A d’autres occasions, on a droit aussi à des flashbacks de Clémentine qui font un lien précieux et intéressant entre les saisons 2 et 3.

 

TTG ou l’autre idée du jeu…

Comme tous les autres jeux du studio, le joueur est souvent spectateur de discussions entre personnages et choisit parmi 3 propositions (+ le silence) les répliques de Javi dans un temps plus ou moins limité. Dans les moments calmes, le joueur est dans le confort et peut prendre le temps de choisir la phrase qu’il juge la plus pertinente. Mais dans les moments de tension, c’est une toute autre affaire et c’est dans ces circonstances que le savoir-faire de TTG transparait. Il existe une autre phase de jeu, façon point & clic où le joueur balade Javi d’un point d’intérêt à un autre. L’occasion de récolter des objets clé et d’en apprendre un peu plus sur le monde dévasté qui nous entoure ou les pensées du héros. Enfin, à de rares occasions, des phases de QTE et/ou de tir façon rail shooter viennent ponctuer « l’action ». Bref de l’archi classique pour ceux qui ont déjà fait un Telltale Game (comme l’on dit désormais, le genre étant fermement chevillé à ce studio).

le système de dialogue : la marque de fabrique des TTGames.

 

TTG : Technique Totalement Gâchée ?

Niveau technique, le jeu arbore un style bandes dessinées toujours aussi pertinent. Un gros effort a été fait au niveau des animations faciales. Les protagonistes expriment ainsi leurs émotions de manière moins mécanique et plus naturelle. Le jeu est en version anglaise sous titrée en français. La traduction est correcte même s’il y a toujours deux ou trois traductions littérales pas très heureuses. A noter également dans le chapitre 4, quelques répliques non traduites. Par contre, les personnages sont toujours aussi raides. Mais ce n’est pas le pire, on retrouve de ci de là quelques ralentissements entres les séquences qui ruinent le rythme (déjà problématique parfois). Tout bonnement impardonnable et incompréhensible.

 

Pas de doute, TTG sait y faire pour raconter des histoires… non une histoire car encore dans cet opus, la fin sera peu ou prou la même quelque soient vos choix. Cette saison 3 s’adresse de toute manière à ceux qui ont apprécié les deux premières saisons et qui adhèrent au « système de jeu ». Ils ne sont plus dupes de la recette, si bonne soit elle. Par contre, TTG ne sait toujours pas livrer un produit fini irréprochable, en témoignent les ralentissements, les quelques problèmes de traduction et la technique pauvre de l’ensemble. Reste un divertissement honnête, un chapitre de plus dans l’histoire de Clémentine. C’est clairement pour ce personnage atypique et attachant que cette saison 3 vaut le coût de se parcourir en une dizaine d’heure et à prix réduit.

 

Laisser un commentaire 0 commentaire

Il n'y a aucun commentaire pour le moment.

Réagir

Vous devez vous connecter pour réagir.

S'inscrire Se connecter