Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Trololo
Search in pages
Bons plans
Tests
Avis des joueurs
Guide d
10

Glitch : Une série qui porte bien son nom.

sur Etrangères Séries
Les plus
  • Le concept initial.
  • Le jeu d'acteur.
  • La découverte des protagonistes.
  • La série se passe en Australie...
Les moins
  • Histoire déjà vu.
  • Manque d'ambition.
  • Rythme un peu mou.
  • ....mais c'est rarement mis en valeur.
Niveau
15

Avis :

Au hasard d’une balade nocturne sur Netflix, une série me fît de l’œil par son titre racoleur. En effet, mon petit cœur de geek ne pu se résoudre à laisser en suspens une histoire nommé Glitch

Glitch : il y a comme un bug

Pour ceux qui l’ignorent; « un glitch est une défaillance électronique ou électrique qui correspond à une fluctuation dans les circuits électroniques ou à une coupure de courant (une interruption dans l’alimentation électrique), ce qui entraîne un dysfonctionnement du matériel informatique (hardware) et occasionne à son tour des répercussions sur les logiciels (software). »( Source Wikipédia).

Pour nous autres amateurs de pixels, c’est une des pire choses qui puissent arriver dans un jeu vidéo, surtout en multi compétitif. Le glitch n’est jamais considéré comme une triche puisque c’est une erreur de développement interne. Cependant, l’utilisation de ce genres d’erreurs peux ruiner l’intérêt complet d’un jeu en permettant au « glitcheurs » de profiter de failles à leurs avantages.

Pour finir, une utilisation positive du glitch à permit des speedruns les plus spectaculaires qu’il m’ait été donné de voir. Je vous laisse bien volontiers un exemple ici, sur Doom en ultra-nightmare. Du grand art.

Glitch : Et ça donne quoi ?

Revenons à nos moutons Australiens. Car la série est Australienne, filmé sur place et…c’est tout. D’entrée de jeu, le premier glitch est que ce feuilleton perd son identité dés les premières minutes. Au lieu de nous faire voyager et d’assumer son origine, celle- ci est tourné comme une chronique amerloque lambda et perds donc de son âme assez rapidement.

Concernant l’histoire, nous sommes devant un remake des Revenants version Kangourou, avec des morts de retour à la vie (et en pleine forme) histoire de compliquer (un peu) l’existence des endeuillés.

S’ensuit un mélo entre les deux héros principaux de cette première saison, basé sur un  » je t’aime, moi non plus  » des plus convenus et la découvertes des seconds rôles de cette comédie. Non, il n’y a rien de drôle ici, mais les personnages tournent tellement en ronds, qu’il devient difficile d’y trouver un rythme convenable pour un drame.

Certes, on nous présente bien un bad guy qui fout un peu le bordel dans tout ça, mais même lui à l’air de s’embêter.

Il manque à tout ce joli monde l’ambition de nous faire vivre une expérience qui pourrait se révéler jouissive, pour peu qu’il y ait un minimum de prises de risques. Malheureusement, ce n’est pas pour cette saison et au vu du twist final, j’ai un peu peur pour la suite.

Donc si vous avez mieux à voir, passez votre chemin, je reviendrais vous éclairer pour la saison 2.

@+

Laisser un commentaire 0 commentaire

Il n'y a aucun commentaire pour le moment.

Réagir

Vous devez vous connecter pour réagir.

S'inscrire Se connecter