Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Trololo
Search in pages
Bons plans
Tests
Avis des joueurs
Guide d

Test de Shenmue 3 (PS4) : merci Yu Suzuki

Et voilà, j’ai terminé Shenmue 3. Le jeu tant décrié dans la presse et une bonne partie des joueurs (parfois à juste titre, parfois à juste bullshit). La « Honte » de l’histoire du jeu vidéo, le « Kikoolol vous êtes des pigeons à l’avoir Kickstarté »…Et bien si il faut être un pigeon pour jouer à des jeux oldschool aussi kiffant que ceux de l’époque Dreamcast, croyez moi que je veux bien être un super pigeon vache à lait* qui en redemandera. Car oui, j’ai beaucoup aimé ce Shenmue 3 et qu’importe les critiques, je l’affirme haut et fort ici : ce Shenmue 3 est le Shenmue qu’on attendait tous depuis des années. Même si il ne s’est pas lavé depuis 20 ans, je le prends dans mes bras.

*Un pigeon qui vole avec des mamelles pour se faire traire dès qu’il pose ses pattes sur un jeu

 

Test de Shenmue 3 PS4 réalisé à partir d’une version achetée par mes soins

 

Test de Shenmue 3 PS4 : le respect des deux premiers opus

test-shenmue-3-ps4-respect-oeuvre-originale

Le jeu est au final un bon gros mélange entre Shenmue 1 et 2. C’est à mes yeux le Shenmue le plus abouti à ce jour.

 

Par les temps qui courent où l’on adore faire pipi sur les fans (coucou la nouvelle Trilogie Star Wars), il est rare de voir des créateurs respecter les attentes des passionnés de la première heure. Bien que Shenmue 3 n’ait pas pu profiter d’un budget assez conséquent pour atteindre le niveau des productions actuelles (toujours plus incroyables en termes de graphismes, d’animations etc…), le troisième volet de la saga de Yu Suzuki conserve une ligne directrice basée sur le respect des deux premiers opus.

Pour faire simple : oui, ce Shenmue 3 est le Shenmue que l’on a attendu pendant près de 18 ans. Il vient du passé avec pas mal de rides, une odeur assez prononcée mais reste un être absolument remarquable. On adore l’écouter et échanger avec lui. Il est enrichissant à bien des niveaux.

Ce respect pour les fans se ressent dès l’introduction du jeu. On reprends exactement là où l’histoire de Shenmue 2 s’était arrêté. Et on comprends rapidement que Shenmue est resté Shenmue dans sa pure stricte définition. Que cela soit au niveau des dialogues, de l’interface de gameplay ou des animations, le jeu vient du passé. Graphiquement, l’ensemble est joli…mais le tout manque cruellement d’optimisation.

 

test-shenmue-3-ps4-graphismes

Si le jeu est graphiquement réussi et possède un level design des plus charmants, il affiche de nombreuses lacunes techniques : personnages apparaissant au dernier moment, affichage progressif des textures…OPTIMISEZ tout ça dans un patch ou une version GOTY et vite.

Vla le clipping et les personnes qui apparaissent encore au dernier moment (comme dans les deux premiers opus) alors que l’on est je vous le rappelle sur PS4. De ce point de vue là, cela sera clairement éliminatoire pour BEAUCOUP de joueurs et je peux le comprendre. En revanche, pour les grands fans de la saga Shenmue qui auront notamment terminé à plusieurs reprises les deux premiers opus, croyez-moi que vous vous en ficherez très rapidement. Alors oui, il y aura clairement un choc mais j’ai accepté ce choc car ce jeu vient du passé. C’est un papy du jeu vidéo. Le respect des anciens les amis.

 

Est-ce un vrai Shenmue comme on pouvait l’espérer ?

test shenmue 3 jeu qu'on attendait

Les salles d’arcades sont plus nombreuses mais moins riches. Quelques valeurs sûres mais il manque cruellement des jeux SEGA.

 

Parmi les craintes que j’avais, les dialogues m’ont rassuré très rapidement. On peut encore parler à beaucoup de monde, interagir avec le décor etc…Pour faire simple, en dehors des jeux d’arcade que je trouve en dessous des deux premiers opus, on est sur un Shenmue 3 qui se présente en digne héritier des deux premiers épisodes. Le tout est accompagné par un nouveau système de combat que je trouve particulièrement intéressant et moins fouilli que Shenmue 1 et 2. Alors oui, on perds le côté Virtua Fighter des combinaisons mais je préfère ce nouveau système qui propose une meilleure gestion notamment de la distance vis à vis de ses adversaires.

Les parchemins de techniques et le système d’entrainement (qui aurait pu être plus varié mais qui fait son job aussi) viennent enrichir le tout. Ryo est un pratiquant d’arts martiaux et par souci de cohérence, Yu Suzuki impose de l’entraînement régulier. Enfin, ce n’est pas « imposé » dans le jeu. Vous pourrez gérer vos journées comme bon vous semble mais zapper l’entrainement est fortement déconseillé. De toute façon, dès que le premier ennemi du jeu vous aurez fessé, vous verrez de quoi je parle.

Au final, on se prends au jeu. Ma journée débute par un petit tour au Dojo avec quelques séances d’entrainement. Le tout est suivi par un petit boulot (couper du bois ou aller pêcher). Enfin j’avance dans l’intrigue et je profite de mes déplacements pour également cueillir quelques plantes, récolter quelques objets dans la quête de manuscrits. La progression est donc très classique et clairement dans la lignée des deux premiers épisodes…en « ++ ».

Et c’est justement là que le bas blesse sur les critiques qui peuvent circuler autour de Shenmue 3 : on lui reproche d’être…Shenmue. De laisser le joueur explorer le monde par lui-même, d’enquêter « à l’ancienne » avec son carnet, d’ouvrir les tiroirs en se mettant en vue FPS etc…Et pour moi, ces critiques n’ont en revanche aucun sens. 

 

 

Réponse en vrac à quelques critiques

test-shenmue-3-reponse-aux-critiques

Il est temps de distribuer quelques lowkick bien placés.

Ce test de Shenmue 3 fait peut être figure d’Ovni parmi les notes que l’on constate généralement sur le jeu. Je pense cependant apporter quelques arguments qui montrent (et expliquent) pourquoi certains fans accrocheront vraiment bien sur Shenmue 3.

 

Le gameplay 

 

Parmi les critiques que j’ai pu voir revenir (assez souvent) on retrouve « les mini jeux débiles et les petits boulots pour vivre ». Dois-je rappeler que dans Shenmue 1 on devait se rendre (pendant une BONNE partie du jeu) TOUS les jours au travail et se taper une journée de travail ENTIERE à déplacer et ramener des caisses. Tout cela était imposé aux joueurs et peu de personnes avaient au final bronché à l’époque.

Et que dire du job dans Shenmue 2 où il fallait porter des caisses / livres. Je veux dire, cette partie là a TOUJOURS fait partie intégrante du gameplay de Shenmue. Il en va de même pour l’entraînement. Notamment dans le premier opus où je ne compte plus les sessions à « taper » dans le vent après avoir cherché un parc ou un endroit où m’isoler. Si on veut donc être cohérent et juste avec ce test de Shenmue 3, il faut alors critiquer de la même manière le premier et le second épisode.

 

test shenmue 3 et le gameplay alors

L’entraînement se réalise via trois mini jeux différents + la recherche de manuscrits de techniques. Une fois ces manuscrits obtenus, vous devrez combattre dans les différents temples pour monter en niveau et optimiser vos techniques. Du old-school mais en tant que pratiquant d’arts martiaux depuis 27 ans, je ne peux que valider.

 

Pour conserver la magie des deux premiers opus et dans un souci de respecter les fans, Yu Suzuki a clairement fait le choix de poursuivre dans la même voie d’antan. Que les goûts des personnes aient changé désormais, c’est une chose. Mais je trouve ça encore une fois trop facile car ces mêmes personnes devraient aussi descendre en flèche Shenmue 1 et 2 aujourd’hui. Ce qui n’est pas forcément le cas en fait.

Surtout que Shenmue 3 rends le concept d’entraînement plus intéressant. En effet, on peut désormais :

  • soit acheter des manuscrits de technique (avec l’argent de mini boulots / reventes d’herbes / pêches…)
  • soit collectionner les fameuses capsules et autres objets proposés par les marchands afin de les échanger contre des manuscrits.

Autrement dit, Yu Suzuki a parfaitement écouté les fans du jeu. Ce que l’on aime dans Shenmue, c’est se balader, observer les boutiques, leurs contenus. Ce dernier s’est servi de cette base afin de l’améliorer et de proposer désormais des objets à la vente dans quasiment toutes les boutiques que l’on trouvera (et il y en a un paquet).

 

Le rythme du jeu 

 

C’est l’autre critique que j’ai pu voir revenir assez souvent. Je ne sais pas sincèrement d’où vous débarquez mais reprenez encore une fois Shenmue 1 et Shenmue 2. Des lenteurs et des interrogatoires de personnes âgées à la pelle. Des QTE pas franchement fou dans le tout premier opus (avant de s’améliorer par la suite). En dehors de Shenmue 2 où le rythme des QTE était beaucoup mieux gérer et plus impressionnant, il n’y a absolument aucune différence dans ce Shenmue 3 qui propose un mix de l’ambiance de Shenmue 1 et Shenmue 2 à tous les niveaux.

 

test shenmue 3 qualité des visages

Certains visages sont très réussis. D’autres rendent parfois hommage à des films de Kung Fu. Et d’autres sont l’objet de stagiaires et font clairement tâches (et / ou, feront clairement sourire).

Concernant le scénario, il en va de même. Les éléments sont distillés petits à petits et c’est l’essence même de la saga Shenmue. L’enquête de fourmis pour vivre une aventure unique et un voyage mémorable. Comparer ce rythme à des productions actuelles est un non sens. Ces dernières ont des moyens de production d’un tout autre calibre. Surtout que cet arc de Shenmue 3 intervient après un Shenmue 2 où le rythme était plus intense.

De surcroit, il y a un vrai message derrière ce Shenmue 3 qui fait clairement écho à notre société : on ne PRENDS PLUS LE TEMPS. Tout va très vite et Shenmue vient prendre le contre pied en proposant un rythme des plus lents, des plus posés pour commencer. On sent qu’il y a un véritable hommage rendu à l’univers rurale et que le jeu vient répondre à un besoin d’une partie des joueurs (peut être devenus vieux et con mais ça c’est autre chose). En tout cas, je me suis parfaitement reconnu dans ce rythme de jeu. Je veux un jeu simple, dans lequel on fait sa petite vie tranquillement sans avoir 450 quêtes à droite à gauche et des tonnes, et des tonnes, et des tonnes de possibilités. Un jeu simple dans lequel juste marcher est un plaisir manette en mains.

Oui, c’est donc très particulier et je comprends encore une fois parfaitement que beaucoup de joueurs n’aiment pas Shenmue. Mais de là à faire de cette spécificité un défaut, je pense qu’il y a un véritable débat et que le tout n’est pas aussi simple que ce que l’on peut lire malheureusement dans pas mal de tests réalisés à la va vite. Des tests qui seront donc passés complètement à côté du contenu même du jeu et du public qu’il vise. Je tiens quand même à préciser : je ne parle pas des notes, chaque testeur est libre d’attribuer la note qu’il veut. Qu’un testeur mette 5/10 car il n’a pas du tout aimé Shenmue, je n’ai absolument aucun souci là dessus…à condition qu’il le fasse avec nuance et un minimum de recul…Ce qui n’a pas été le cas dans pas mal de papiers que j’ai pu lire.

 

Le jeu n’évolue pas

 

Enfin, troisième et dernière critique : l’absence d’évolution.

Pour cette troisième critique, je suis d’accord en grande partie sur les graphismes et les animations. Bien que certaines animations de combats soient stylées à souhait (le souci du détail et du placement sur les techniques de Kung Fu / Karaté / Taekwondo / Muay Thai etc…), le jeu est clairement resté figé dans son temps. C’est à mon sens la critique la plus légitime mais qui trouve également son explication dans un projet KICKSTARTE. Alors oui il y a eu DeepSilver mais le développement d’un jeu vidéo coûte cher les amis. Vraiment cher.

Et dans Shenmue 3, il y a eu énormément de travail réalisé pour ne pas faire un « sous Shenmue ». Surtout en comparaison des deux premiers épisodes qui étaient des triples AAA en leur temps. Ce gros travail réalisé sur les décors, les détails de toutes les boutiques, objets que l’on trouve et l’atmosphère même du jeu bah il coûte de l’argent. Il ne suffit pas de cliquer sur des décors pour leur donner vie. Ici, il y a eu de la recherche pour inclure des produits et des marchands cohérents dans tout un univers. Sans parler des décors et plans travaillés.

 

test shenmue 3 ambiance voyage découverte

Si vous avez aimé l’aspect exploration / voyage / découverte des deux premiers Shenmue, vous allez être servi. Plusieurs endroits du jeu remercient par ailleurs les backers avec quelques très jolis clin d’oeil.

Je pense que vu le budget alloué au jeu (les ridicules 6 millions d’euros du Kickstarter) ainsi que l’accompagnement en cours de projet de Deep Silver et d’Epic Games (pour la version PC), Yu Suzuki était confronté au choix suivant :

  • Faire un sous Shenmue très court répondant au cahier des charges actuels. Une aventure beaucoup plus courtes mais dans lequel le budget serait allé à fond dans les graphismes, les animations et les combats. Exit le Shenmue qu’on avait connu.
  • Faire le Shenmue 3 qu’on avait tous imaginé à l’époque quelques années après Shenmue 2. Avec des dizaines d’heures de gameplay, d’explorations et de dialogues.

A titre personnel, je suis vraiment heureux et soulagé que la deuxième option ait été choisie.

 

Le jeu aurait dû être meilleur, 18 ans pour ça

 

Bien sûr que j’aurai aimé avoir aussi un Shenmue 3 d’actualité. Mais seules les personnes déconnectées de la réalité ou n’ayant pas eu vent du contexte de production du jeu (revivre après 18 ans d’absence une licence qui aura été l’un des plus gros échecs commercial de l’histoire du jeu vidéo…) peuvent avoir la « critique » facile autour de ce jeu. Il ne s’agit pas d’être aveugle ou fanboy. Dans un tout autre registre je suis un supporter caché de l’ESTAC (Troyes) en football. Leur budget est ridicule. Et je sais qu’à chaque montée en ligue 1, ça sera le retour illico en ligue 2. On vit dans un monde où tout se décide à coups de billets, pas à coups de temps.

Et dans son cas, Shenmue 3 n’en a clairement pas eu assez d’argent pour réussir à s’adapter à notre monde de merde qui juge tout et rien en l’espace de quelques secondes.

test shenmue 3 panoramas

Il y a eu beaucoup de travail sur l’aspect graphique / level design du jeu. Malheureusement si le tout peut parfois être très joli « à l’arrêt », c’est en « mouvement que le bas blesse et empêche le jeu d’être une réussite technique.

De mon côté, je soutien et je comprends parfaitement le choix de Yu Suzuki. Le choix de délivrer aux fans ce à quoi ils rêvaient depuis des années. Et je suis complètement satisfait par ce Shenmue 3 qui a ses démons, mais me donne beaucoup plus de frissons qu’un Death Stranding (pourtant très bon). Comme Nier premier du nom, j’avais pu lire des atrocités en critiques. A cause de ces critiques, j’ai failli passé à côté de l’un de mes jeux préférés sur Xbox 360.

 

Et l’histoire, à la hauteur ? 

 

Concernant le scénario je ne vais pas détailler dans ce test de Shenmue 3 ce qui vous attends  car cela serait clairement vous gâcher le plaisir. Cependant je peux vous assurer que l’on découvre une nouvelle facette de Ryo et que le jeu dispose de très bonnes idées pour avoir des nouvelles d’anciens personnages. La relation avec Shenhua est très bien développée et je vous conseillerai d’échanger avec elle tous les soirs avant d’aller vous coucher (dans le jeu hein).

test shenmue 3 ambiance du jeu

L’histoire prends encore son temps mais avance doucement et surement. Le jeu vient nous rappeler au milieu des sorties de jeux vidéo allant toujours de plus en plus vite, que prendre son temps pour découvrir un univers par soi-même, ça a du bon.

Yu Suzuki a affirmé que nous serions à 40 % de la saga Shenmue avec ce troisième épisode. Il reste donc de la marge si le bougre ne ment pas et cet opus ne réponds pas à toutes les questions.

 

Au final il n’y a rien à faire dans le jeu

 

Voici un passage intéressant d’une interview de Yu Suzuki tirée d’une excellente interview de 20 Minutes :

« J’ai voulu revenir à l’essence même du jeu vidéo. Il y a trop de jeux où le joueur est pris par la main, on lui dit quoi faire, et finalement il n’est pas libre dans ses décisions. Shenmue est un jeu dont le joueur découvre l’histoire, le gameplay, la nature, par lui-même. D’où une certaine pureté et une sensation de liberté. Après, le mot « liberté » peut faire peur, c’est comme dire aux joueurs : « voilà, maintenant, débrouillez-vous ! ». Ils n’ont plus l’habitude de chercher par eux-mêmes, mais avec un minimum d’investissement, on découvre le véritable charme des jeux comme Shenmue. »

test shenmue 3 activités en jeu

Les activités sont nombreuses et variées. Cependant, elles auraient pu être étoffées davantage et impliquer quelques petites subtilités. Pour un joueur qui aime du gameplay simple, classique et qui RECHERCHE cette « tranquillité » de jeu dans l’exploration , la découverte, c’est en revanche parfait.

 

C’est comme au restaurant. Si vous demandez au serveur qu’est-ce qu’il vous conseille, et qu’il vous réponds « prenez n’importe quoi, tout est bon ». Vous serez embêté, car les gens n’aiment pas hésiter, ont peur d’avoir une mauvaise expérience. Mais peut-être que votre choix suivant sera positif, et le plat délicieux. Sauf que cette différence entre mauvaise et bonne expérience, vous l’aurez expérimenté vous-même, les émotions ressenties seront plus fortes, décuplées, que si le serveur vous avait conseillé un plat, que si tout vous était donné prémâché. Shenmue est un jeu différent des autres, un jeu qui n’est pas compris par tout le monde. »

 

 

Test de Shenmue 3 : Conclusion

 

Difficile d’attribuer une note dans ce test de Shenmue 3, vraiment. Si l’on doit juger uniquement le produit en dehors de son contexte, toutes les critiques que vous pouvez lire (animations, performances graphiques, animations faciales…) sont justifiées. Mais est-ce que le jeu vidéo doit être uniquement jugé sur ces aspects. Est-ce qu’un bon jeu est forcément un beau jeu, irréprochable graphiquement avec des animations bluffantes ? Je ne pense pas. J’arrive à dissocier ce média du cinéma et des séries dans lesquelles je retrouver ce qui se fait de mieux en « graphismes ».

A une époque où tout ce qui touche aux anciennes licences se transforme en flatulences, Yu Suzuki vient rappeler que ce n’est pas tant la forme mais le fond qui compte. Le fond, c’est connaître les attentes des véritables fans d’une licence. Ce ne pas forcément céder à un cahier des charges. Un cahier pré-formaté dans lequel il faut impérativement insérer ce qui marche, ce qui fait vendre, ce qui fait plaisir.

Alors oui, Shenmue 3 a de nombreux défauts.  Le sentiment d’inachevé est (quasi) permanent mais qu’importe, le feeling, le plaisir est là. Ce que les fans pensaient avoir depuis tant d’années est BIEN là. Ce Shenmue 3 ne doit pas être interprété comme un jeu sortant en 2019. Il doit être vu comme un jeu rétro proposant un concept unique d’exploration « oldschool ».

Il s’agit d’un titre perdu dans le temps. Une oeuvre figée à un moment donné et qui aurait dû voir le jour sur la fin de l’ère PS2. Et on voit bien d’ailleurs que toutes les idées présentes dans ce Shenmue sont d’époque.

Jouer à Shenmue 3 et acheter le jeu c’est donc soutenir toute cette époque quasi révolue aujourd’hui. Celle où le processus de création vidéo-ludique corresponds d’abord à la vision d’un créateur de talent. Et non à un cahier des charges venant satisfaire des investisseurs. Si on lui en donne les moyens financiers, Yu Suzuki proposera un Shenmue IV moderne s’inscrivant dans son époque. Sans trahir les vestiges de son passé injustement maltraité.

Pour venir prendre sa revanche, tel Ryo face à Lan-Di.

16
Test de Shenmue 3 (PS4) : merci Yu Suzuki
Les plus
  • Du PUR Shenmue
  • L'ambiance magnifique
  • Un voyage mémorable
  • Des décors pas mal détaillés
  • Le passé de Ryo exploité
  • Des tas de clins d'oeil
  • Les musiques toujours au top
  • Quelques moments épiques
  • Les arts martiaux à l'honneur
Les moins
  • Il faut VRAIMENT optimiser le jeu
  • Des visages très inégaux
  • Character design parfois discutable
  • Absence des jeux arcades SEGA
  • Sentiment d'inachevé par moments
  • Animations d'un autre temps
  • Des bugs dans quelques cut-scenes
Graphismes 15
Gameplay 16
Son 17
Durée de vie 17
Rapport qualité/prix 16
Choco
Rédacteur
Suivre sur :
Qu'on apporte du bois et de l'huile

Meilleur bon plan

Derniers commentaires

Laisser un commentaire 4 commentaires
Niveau 1
Apprenti

Bonjour Choco !

Je reprocherai juste à ton test qu’il est vraiment trop en réaction. Si tu aimes, c’est super, mais ça reste subjectif. Et la façon dont tu parles de l’avis des gens qui critiquent font que tu l’es tout autant et c’est dommage, même si je comprends tout à fait d’où ça vient. Si tu avais fait un paragraphe pour parler de ce que tu penses des critiques ça aurait été parfait, mais là ce n’est pas un test, c’est un point de vue défendu. Enfin rien de grave ! Je pense qu’il faut garder à l’esprit que la majorité des gens ne peut s’empêcher d’émettre des jugements sous forme de condamnation car il ne faut pas oublier qu’il s’agit de la masse, et que la masse n’a jamais porté le flambeau de la sagesse mais plutôt un petit nombre 🙂

Bien à toi

    Niveau 381
    Héros Légendaire

    Salut ! Merci pour ton commentaire.
    Cela dit en fait, tous mes tests sont comme ça. Enfin en grande partie.

    Et puis je suis un peu obligé de préciser le contexte sur chacun des arguments tant Shenmue 3 est au final un Ovni.

Niveau 1
Apprenti

Merci pour ta réponse ! Alors ça me paraît plutôt être un choix assumé, ce qui est intéressant 🙂

Mais dans ce ces n’oublie pas de dire que ceux qui critiquent en mode râleurs sont une bande de dégénérés sans cerveau, sinon c’est pas drôle ! Euh… oublie ce que je viens de dire xD

Niveau 23
Chevalier d’Elite
  • Soutien
  • PS4
  • Participant
  • Capitaine

Salut à vous,

Je trouve perso que le test est pas mal et quand on parle de Shenmue, on est forcément obligé d’y mettre un peu de passion et de subjectivité.

Nous sommes à une époque où les jeux doivent être irréprochable ment beaux et techniques, qu’ils soient en HDR, en 4k qu’ils tournent en 60fps constant…

On joue à Shenmue pour son ambiance et sa poésie, pour le voyage dépaysant qu’il nous offre, pas pour voir le dernier moteur de jeu ultra réaliste qui pousse une one X ou une PS4 pro dans ses derniers retranchements.

Les testeurs font leurs critiques sur des critères purement subjectifs et la note qu’on peut attribuer à un jeu peut sensiblement changer en fonction des critères retenus (si on devait s’en tenir qu’aux graphismes, nier automata n’aurait pas décroché la lune, pourtant, c’est sûrement l’un des meilleurs jeux de la gen actuelle).

C’est sur les critères qui ont fait la richesse des 2 premiers opus en leur temps que ce test a été réalisé. Certes le 3 n’est pas le triple A de ses aînés mais il en garde (presque) toute l’essence. Et rien que pour ça, c’est déjà une réussite.

Bonne soirée à vous et merci pour ce test 😉

A voir également