Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Trololo
Search in pages
Bons plans
Tests
Avis des joueurs
Guide d

Test de The Crew 2 (Xbox One X) : le tête-à-queue

Les licences de jeux de conduites d’antan ne sont plus. Les Burnout, Derstuction Derby, Flatout, Need For Speed rouillent tristement dans leurs garages. Néanmoins, la relève fût brillamment incarnée par les épisodes de Forza Horizon, en tout cas pour les possesseurs de Xbox. De son coté, Ubisoft, avec son studio Ivory Tower, s’était également essayé à l’exercice en 2014 avec The Crew. Un bon jeu arcade quoique très largement perfectible. Avec ce deuxième opus, la série des The Crew ne parvient jamais à passer la seconde. Pourquoi ? C’est ce que je vous propose de découvrir dans le test de The Crew 2.

 

Test de The Crew 2 : c’est l’histoire d’un mec…

 

The Crew 2 – En l’air, sur terre, sur l’eau, The Crew 2 est une promesse d’évasion… une promesse, seulement.

 

C’est l’histoire d’un mec… Vous la connaissez ? Non dîtes moi, non parce que… The Crew 2 s’embarrasse d’un « scénario » vu 300 millions de fois… Celle du pilote débutant affrontant des cracks pour s’élever jusqu’au sommet. Wahou. Au début du jeu, le joueur choisit un avatar parmi les quelques uns prédéfinis. « Choix » tout à fait dérisoire, tant il semble qu’ils aient tous la même maman. Et souffrent du même mal qui semble inexorablement frapper la majorité des personnages principaux du jeu vidéo : l’avatar est muet. Bon, pour un jeu de voiture, on s’en fout clairement. Mais comme d’habitude dans ce cas, les cinématiques sont un peu ridicules. Mais ce n’est pas tout…

Mention spéciale aux cinématiques et en général aux voix-off du jeu : elles sont ratées, datées, surjouées. L’excitation et le fun sont tellement forcés que l’on n’y croit jamais. De son coté, Forza Horizon a tout compris en laissant le joueur profiter très vite et sans fioriture. A contrario, The Crew 2 traine comme un boulet son histoire et sa manière de la raconter. Tant et si bien qu’au bout de 5 ou 6 cinématiques, je les ai systématiquement passées. D’une part on voit arriver à des kilomètres ce qu’il va se dire et d’autre part, c’est tellement mal doublé que je ne voulais pas accabler mon cerveau.

 

Test de The Crew 2 : un démarrage en trombe

 

The Crew 2 – Le jeu est techniquement abouti.

 

Pourtant les débuts sont encourageants, au regard de la diversité des véhicules, LA plus value de The Crew 2. Imaginez : piloter des avions, bateaux, motos et voitures à travers les Etats Unis d‘Amérique. Les USA sont le terrain de jeu magnifique, gigantesque et idéal : désert, bayou, mégalopoles archiconnues et monuments iconiques. Tout y est a priori pour que The Crew 2 offre un contenu massif et quasi infini. Mais j’y reviendrai plus tard :/

 

En tout, c’est une douzaine de disciplines, découpées en quatre styles de pilotages, pour 93 épreuves au total. Pour commencer, on retrouve le classique Street Racing. Celui-ci regroupe les courses de rues (de loin les courses les plus nombreuses du soft), le drift, les courses de dragsters et d’Hyper Car. Rien de particulier à signaler, les courses de rues se concentrent dans les grandes villes américaines et les autres épreuves sus nommées ne sont guère passionnantes. Au contraire des courses d’Hyper Car, très longues (l’une d’elles consiste à travers les USA d’une côte à l’autre) et assez difficiles… mais ne sont que quatre. Quatre ?! Seulement quatre courses proposées avec des monstres mécaniques dans un pays continent ? Incroyable et incompréhensible.

Ensuite vient la catégorie OffRoad, de loin la plus fun avec ses rallies cross, raid et motocross. Avec ses courses plus ouvertes, on profite du paysage comme rarement et du système de salissure dynamique sur les véhicules. Un régal. Hélas, ces courses hors pistes sont trop peu nombreuses. Avec les épreuves d’acrobaties aériennes, le Monster truck et les courses de Jetsprint (avec des petits bateaux agiles et nerveux), la catégorie Freestyle porte bien son nom.  Bizarrement, là, pas de problème, il y a pléthore d’épreuves… Pour terminer, la catégorie Pro Racing regroupe les disciplines sérieuses et un peu snob : bateaux ultra puissants, voitures de circuits (tourisme et grand prix) et courses aériennes.

 

Test de The Crew 2 : une navigation revue et corrigée mais…

 

The Crew 2 – les USA, le terrain de jeu idéal mais sous exploité par endroit.

 

The Crew 2 prend l’aspiration de son prédécesseur : l’Arcade à tout prix. Pas de gestion de dégâts, des virages pris en trombes : on fonce sans arrière pensée mais concentré. En effet, sans système de rembobinage à la Forza, il faut rester focus sur son pilotage. Se planter plus d’une fois signifiera le plus souvent relancer la course. Pour le meilleur et pour le pire, The Crew 2 offre du challenge. Car l’IA des adversaires est HYPER et trop agressive. Sur les épreuves de Rally, c’est plutôt cool et cela donne du peps à la course… mais sur les courses de tourisme, d’Hyper Car ou de GP (formule 1), c’est absurde, frustrant et pénible.

Après une victoire, le joueur est récompensé par des pièces permettant d’améliorer son véhicule. Et bonne nouvelle, pas besoin de retourner à son garage pour les équiper. En ouvrant simplement le menu, on les installe directement. D’ailleurs, le menu pause permet absolument d’accéder à tout ! C’est très agréable et fluide. La carte, sélection de courses, de véhicules… On ne perd pas de temps à se téléporter ou en temps de chargement.

 

Test de The Crew 2 : Farce and Foireux

 

The Crew 2 – Accéder au menu de sa console pendant une session occasionne un message et quelques secondes d’attente…

 

93 épreuves… pour 12 disciplines. Le jeu se disperse tellement dans les catégories que si par malheur on n’aime pas le drift ou les courses de dragster, cela ampute 15% du contenu. Quand on sait aussi que les courses de rues représentent pas loin de 20% des courses alors évidement il y a des disciplines sacrifiées… Ainsi, les Rally Raid et Motocross (quoi que les sensations en motocross soient raides de chez raides) sont très vite bouclés. Vraiment dommage.

Chaque course dispose d’un mode normal et d’un mode difficile. Les plus optimistes y voient plus de challenge… moi je vois du recyclage de courses. On doit faire et refaire les mêmes courses pour améliorer un véhicule et espérer avoir une caisse assez performante pour le mode difficile. La carte n’est pas assez grande, ni assez diversifiée pour plus de courses ? Dans mon cas, la lassitude est survenue très vite, au bout de 15 heures de jeu.

Par ailleurs, dans la bêta de The Crew 2, le jeu envoyait du lourd avec une course combinée avec voiture, bateau et avion. Hélas, là encore trop peu de courses proposent cette feature vraiment étonnante et originale.

 

Test de The Crew 2 : Crew, ça veut dire quoi déjà ?!

 

The Crew 2 – certaines courses sont dantesques ! Ici, le Grand Canyon sous la neige.

 

Crew, nom commun anglais, désigne une bande, un équipage, un groupe, un gang… Mais si vous comptez former une équipe pour se tirer la bourre entre clans vous allez être déçus. On peut juste créer un « crew » pour la session du moment et faire des courses avec jusqu’à 4 joueurs. Très léger en 2018, non ?

Niveau énorme déception, il est impossible de créer ses propres courses ! Cela n’avait peut être pas été annoncé par Ubisoft  mais la carte est tellement grande et sous exploitée par endroit que la frustration est grande. Surtout quand on voit que même dans son genre, Far Cry 5 propose de faire ses propres niveaux, que dans GTA V (2013 !), les meilleures courses de la communauté sont mise en avant… tout existe déjà pour faire que la communauté de The Crew 2 démultiplie les courses mais non. En attendant une mise à jour ?

 

Test de The Crew 2 : un bel écrin malgré tout

 

The Crew – Suivez le guide ! Ici, Sans Francisco.

 

Comme dit plus haut, la carte est gigantesque, magnifique et rend un bel hommage aux USA. On reconnait avec bonheur les rues de New York, de Las Vegas ou l’aridité du Grand Canyon. Sur Xbox One X, le jeu est tout le temps fluide, avec des temps de chargement réduits. Et je n’ai souffert que de deux crashes au lancement, rien de bien méchant, donc.

Les véhicules ne sont pas en reste avec 300 véhicules de tout type. Ils sont eux aussi très bien faits avec des bruits de moteurs convaincants (en tout cas pour un profane comme moi). Par contre, que ce soient les voix ou les musiques, je les ai vite éteintes.

Un dernier point assez surprenant et pénible est le message « synchronisation du contenu ». Il dure quelques secondes et apparaît quand on ancre le menu Xbox pour inviter des potes ou juste interagir avec sa console. Là encore, pour une époque d’hyper connectivité des expériences de jeu, cela fait tâche, je trouve.

 

Test de The Crew 2 : Conclusion

The Crew 2 inspire vraiment des sentiments très contrastés. De l’agréable conduite arcade, pure et dure, à bord de véhicules très différents, le tout dans une belle carte immense et fluide, cela met une gifle. Mais très vite, on reçoit un uppercut quand on s’aperçoit du contenu redondant, du ridicule du « scénario » et du trop peu d’options multijoueurs. L’impossibilité de créer des courses me déçoit fortement et me paraît incompréhensible au regard des qualités intrinsèques de The Crew 2. Alors, évidement, les jeux actuels s’étoffent au cours de leur vie. Mais à l’heure actuelle, il est difficilement recommandable aux joueurs voulant une expérience aboutie et sur la durée, surtout sur Xbox où Forza Horizon règne en maître. Et au vu de ce que The Crew 2 propose à cet instant, il le restera pour un moment… Surtout que le 4ème épisode de Forza se profile déjà à l’Horizon.

12
Test de The Crew 2 (Xbox One X) : le tête-à-queue
Les plus
  • une carte immense et magnifique...
  • la diversité des véhicules
  • de l'arcade pure et dure
  • le menu pause permet d'accéder à TOUT en 1 clin d'oeil
Les moins
  • ... sous exploitée par endroit
  • .. dont certains sous exploités
  • une I.A. trop agressive
  • très vite redondant
  • la VF insupportable
  • très peu d'option multijoueur
  • pas d'éditeur de courses
Graphismes 16
Gameplay 14
Son 12
Durée de vie 12
Rapport qualité/prix 12
Bibi
Rédacteur
Suivre sur :
Je ne suis pas fou, ce sont les autres qui ne le sont pas assez

Meilleur bon plan

Derniers commentaires

Laisser un commentaire 1 commentaire

Réagir

Vous devez vous connecter pour réagir. S'inscrire / Se connecter

A voir également