Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Trololo
Search in pages
Bons plans
Tests
Avis des joueurs
Guide d

L’addiction aux jeux vidéo : on s’en fout en fait non ?

Et voilà, c’est fait. L’addiction aux jeux vidéo est officiellement reconnu comme une maladie selon l’OMS. Qu’en pensez vous allez me dire ? Personnellement, je m’en cogne comme jamais. Je m’en cogne pour la simple et bonne raison que oui, c’est un fait, la pratique excessive de jeux vidéo peut mener à une dépendance, à de l’isolement, comme c’est aussi le cas chez les personnes addicts de télévision, de pétanque, de cuisine, de piano ou encore de tricot.

Je veux dire, que cette polémique est tellement ridicule par les temps qui courent qu’il est clairement inutile de venir chercher un quelconque débat : il n’y en a pas. Enfin, c’était sans compter bien entendu sur nos amis les médias pour qui ce fut l’occasion rêvée de dénigrer un passe temps concurrent pour leurs propres audiences. Bah oui, pendant que nous jouons à ces terribles jeux vidéo nocifs pour notre santé, ce sont autant de parts de marché de moins pour cette belle et chère télévision si bénéfique. Je veux dire, regarder pendant 8 heures d’affilé BFTM TV qui répète en boucle la même chose, c’est tellement plus sain pour notre cerveau. Prendre part à une expérience vidéoludique exceptionnelle comme c’est le cas pour The Witcher 3 ou encore Bloodborne, s’amuser avec ses amis en réseau ? C’est dangereux, vous feriez mieux de fumer comme un pompier.

Après attention : c’est le droit le plus noble pour chacun d’entre nous d’être fan de BFMTV et de regarder en boucle ce qui est raconté toute la journée. Certains sauront faire la différence après tout…oh wait. On pourrait donc faire la différence avec une distance, réserve devant les médias mais pas devant un jeu vidéo ? Quelle est donc cette sorcellerie 🙂

Au finale, cette histoire n’est à mes yeux qu’une succession de cartons rouges. Je ne blâme pas l’OMS qui a fait son travail et a tout simplement pointé du doigt une réalité : chez certaines personnes, l’addiction aux jeux vidéo peut être une maladie (dans ce cas là bon courage pour vous attaquer à toutes les addictions liées aux passions des gens, vous n’avez pas fini votre liste ^^). Après pour me faire l’avocat du diable, il est vrai que le jeu vidéo, et notamment la réalité virtuelle, pourrait clairement devenir une véritable maladie chez certaines personnes puisque nous n’avons jamais testé sur l’être humain cette expérience sur le très long terme. Nul doute que plus la technologie avancera, et plus il faudra se pencher sur cette question sérieuse au final de l’immersion totale de personnes isolées dans des mondes virtuels. Là oui, ok, ça mérite un débat et une réflexion : où se trouve la réalité, où se trouve le virtuel. Mais on en est loin encore hein.

Non, je blâmerai surtout au final certains joueurs et certains médias du jeu vidéo qui en ont fait tout une polémique alors que sur le fond et concrètement, tout sera oublié au levé demain matin. Clairement, on s’en fout en fait non ? Mais genre vraiment. A part qu’on aura bien rigolé tous ensemble grâce au jeu vidéo une fois de plus. Voyez le bon côté des choses les amis, toujours 😉

Et couvrez-vous bien en rentrant chez vous, on ne sait jamais. Vous pourriez choper le MEUPORG.

 

Choco
Rédacteur
Suivre sur :
Qu'on apporte du bois et de l'huile ! Denethor, fils d'Ecthelion
Laisser un commentaire 0 commentaire

Il n'y a aucun commentaire pour le moment.

Réagir

Vous devez vous connecter pour réagir.

S'inscrire Se connecter

A voir également