Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Trololo
Search in pages
Bons plans
Tests
Avis des joueurs
Guide d

Test de Biomutant sur Xbox séries X

SLIDER-biomutant-xbox-1024x614

Si vous avez toujours rêvé d’être un petit animal doué en Kung-fu, avec des capacitées d’adaptation extraordinaire et aussi doué que Mc Gyver, bienvenue sur Biomutant. Attendu depuis plus de 5 ans, ce titre des studios Experiment 101 et édité par THQ Nordic avait de quoi séduire sur le papier. Pari réussi ? Voyons cela dans le test de Biomutant sur Xbox séries X.

 

Test de Biomutant : la grenouille qui veut être plus gros que le bœuf

test biomutant

Petit mais costaud !

 

 

Avant de commencer toutes critiques, je tiens juste à vos signaler une chose ; le Studio Experiment 101 est un groupe de développeurs passionnés, sans aucun doute, mais très peu nombreux. En effet, seulement une vingtaine de personnes ont créé Biomutant, sans cesse repoussé depuis son annonce en 2017.

Si on rajoute à cela le fait que certains d’entre eux sont des anciens d’Avalanche Studios et que THQ Nordic rachète le studio entre-temps, on peut se permettre de douter de la qualité finale du produit. Du coup, c’est avec une belle appréhension que je me lance dans l’aventure tout en gardant un esprit ouvert et zen.

Pour commencer, Biomutant est un jeu généreux voir trop. Le risque dans un titre en monde ouvert, c’est de remplir les blancs avec du vide. Malheureusement, Biomutant n’échappe pas à la règle et une forme de redondance vient tranquillement poindre à l’horizon. Sur un terrain aussi vaste (64 km²), difficile de bien gérer les manques. Du coup, une certaine répétitivité se met en place pour ne plus vous lâcher jusqu’à la fin du game.

 

Test de Biomutant : un menu alléchant

test Biomutant1

J’ai toujours du mal à faire un choix dans ces circonstances…

 

Au fur et à mesure de mon parcours, j’ai pu me rendre compte à quel point Experiment 101 a souhaité nous faire plaisir. De la création de son héros et sa gestion, au craft et la conception des armes, Biomutant nous inonde de possibilités. Pour le coup, cela donne envie au joueur de parcourir ce grand territoire en quête d’amélioration et de loot afin de pouvoir expérimenter ses trouvailles pour upgrader son hamster.

Il va de soi que dans ce monde post apocalyptique si charmant, les pérégrinations de notre bête à poil ne sera pas sans heurts, que ce soit contre des ennemis, des factions rebelles ou encore des environnements faisant passer Tchernobyl pour une destination du Club Med. De plus, pour bien comprendre notre situation, une voix off  nommée le « narrateur » passe son temps à nous expliquer le pourquoi de chaque chose, créant l’envie quasi immédiate de faire taire le monsieur, avant de devenir schizophrène. Un conseil, préférez la version en VO, elle n’en sera que plus douce. Enfin, les nombreux PNJ rencontrés passeront leur temps à vous parler en yahourt, immédiatement traduit par le narrateur (sic).

 

Test de Biomutant : un premier jeu sympathique au final

Test Biomutant 2

Un menu signé Christophe Pasclair.

 

Niveau technique, Biomutant est marqué par son temps de développement. Le titre n’est pas moche, loin de là, mais n’arrive pas au niveau des standards actuels. Si je lui pardonne largement cet écueil, je regrette par contre l’agencement des menus qui manquent de clarté et fatiguent vite les nerfs. Le jeu passe de la carte au menu pause, pour aller ensuite dans la section des compétences ou de l’attirail de sa belette. Et même une fois arrivé enfin au bon endroit, il faut encore chercher pour bien faire. J’ignore si Konami fait des échanges Erasmus avec ses stagiaires, mais celui-ci mérite largement son CDD pour nous gérer le prochain PES.

Côté expérience de jeu, les combats sont souvent brouillons et auraient mérités un bon coup de polish afin de nous faire ressentir la puissance de notre petit ragondin, notamment sur le son des coups portés manquant clairement de punch.  À cela se rajoutent des quêtes pas très inspirées, sur fond d’écologie un peu trop mignon. Enfin, vous pouvez choisir votre façon de progresser, soit en étant une peluche du bien ou une bestiole de l’enfer.

Bref, Biomutant n’a pas les épaules assez larges pour prétendre à quoi que se soit, mais il reste un jeu sympathique et honnête. Je ne saurais trop vous conseiller de l’essayer à l’occasion. On sent que le studio Experiment 101 a voulu livrer un titre sincère et généreux. D’ailleurs, Biomutant subit régulièrement des correctifs pour améliorer l’expérience et le retour des joueurs est assez positif.

Sur ce, je m’en vais faire évoluer mon rat.

 

test biomutant 4

Vers l’aventure et au-delà !

 

Test de Biomutant sur Xbox séries X
13
Test de Biomutant sur Xbox séries X
Les plus
  • Enfin une nouvelle license.
  • La carte immense.
  • Un jeu trés généreux.
  • Le craft et les fabrication d'armes.
Les moins
  • Un menu trop confus.
  • Le narrateur et les pertes de sons.
  • Beaucoup de quêtes répétitives.
  • le manque de punch durant les combats.
Graphismes 14
Gameplay 12
Durée de vie 14
Rapport qualité/prix 13
Jor-el
Rédacteur
Suivre sur :
Mettons un sourire sur ce visage...

Meilleur bon plan

Derniers commentaires

Laisser un commentaire 0 commentaire

Il n'y a aucun commentaire pour le moment.

A voir également