Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Trololo
Search in pages
Bons plans
Tests
Avis des joueurs
Guide d'achat

Preview PES 2019 Demo : moins bon que le code E3 ?

Et voilà…Ce qui devait arriver…arriva. Une fois de plus. Alors attention avant de poursuivre la lecture de cette preview : PES 2019 sera probablement le meilleur PES jamais produit à ce jour, comme ce fut le cas pour PES 2018. Un superbe jeu très amusant en multijoueur, mais un jeu de foot au final globalement accessible. Quel dommage lorsque l’on sait que la version précedente demandait bien plus de concentration pour fouler la pelouse, notamment dans son mode manuel qui rétrograde sévère dans cette démo de PES 2019.

 

PES 2019 Demo : encore une valeur sûre en termes de gameplay

 

Notre vidéo de gameplay maison sur PES 2019 (preview Demo)

 

Avant d’aller plus loin dans l’analyse de cette nouvelle version de PES 2019, je tiens quand même à souligner une chose : PES 2019 sera probablement encore une valeur sûre en termes de gameplay. Le jeu est meilleur que PES 2018 dans tous les domaines avec du plus à tous les niveaux : animations, graphismes, jeux de lumière, physique ƒde balle, 1 vs 1, placements défensifs etc… Encore une fois, on devrait avoir un très bon jeu de foot sous les doigts et c’est tant mieux. Je ne vais pas m’étaler davantage sur les qualités du soft que vous découvrirez avec la démo prévue pour le 8 août prochain. Vous verrez alors que le jeu est encore une fois dans la lignée du précédent opus et si rien ne change d’ici la sortie (pas de jeu accéléré etc…) on devrait avoir un très bon soft encore une fois.

 

 

Pour moi, à l’heure actuelle, la principale amélioration dans le gameplay réside dans la fatigue : celle-ci se fait davantage ressentir vers la 70ème minute de jeu. Si vous êtes bourrins en pressant comme un dingue, vous en payerez les conséquences en fin de match. Enfin, ça c’est sur le papier et la plupart du temps avec de bonnes équipes. Mais avec les équipes cyborg, j’ai bien peur que cette nouvelle features finisse malheureusement au fond des chiottes avec option tirage de chasse en moonwalk sur la cuvette. Probablement une question d’équilibre pour ne pas froisser les joueurs qui dépenseront 99 euros dans le mode myClub. On va dire que ça le fait mal quand on balance l’équivalent de deux pleins d’essence pour des joueurs virtuels et que ces derniers refusent de courir parce qu’ils sont fatigués. Business, is, Business. Surtout que là, on entre dans la phase où le jeu doit plaire, convaincre rapidement pour se vendre. Du coup, bah on écoute les retours de la majorité des joueurs et on augmente l’assistance.

 

PES 2019 Demo : plus d’assistance ? C’est notre faute

 

 

Comme l’année dernière, Konami aura donc augmenté l’assistance de son jeu dans cette nouvelle version. Contrairement à la version de l’E3 2018 où il était vraiment difficile de cadrer sa frappe ou encore de jouer à une touche de balle, l’ensemble a été revu avec davantage d’assistance. Et comme je le pensais, le jeu est codé de manière « unique » dans ce domaine. Autrement dit, une augmentation de l’assistance à la passe niveau 1 augmente inévitablement l’assistance en fuma, niveau 2 et niveau 3…Exit donc le jeu exigeant en Fuma avec l’impression de transpirer pour essayer de se procurer une action.

Place à un « Fuma » plus classique avec des trajectoires parfois bien corrigées et moins de libertés donc. Ce mode manuel n’est pas du FUTO et ceux qui n’ont jamais touché au FUMA auront du mal comme sur PES 2018, mais les joueurs FUMA ne trouveront strictement rien d’exceptionnel (du moins si la version que nous avons essayé corresponds bien au code de la démo…). Mais je tiens à vous prévenir : ne soyez pas surpris si le jeu est plus assisté que ce que j’annonçais pour la version E3 >> de l’eau a couleé sous les ponts avec des retours de joueurs et de la presse lors des playtests. La difficulté, « la majorité n’aime pas ça ».

Donc oui, nous, les joueurs, sommes les seuls responsables de ce nouveau code plus assisté et moins agréable à jouer à mes yeux. D’autres joueurs qui ne jouent jamais en manuel ne verront aucune différence et cela ne posera encore une fois aucun souci, mais là aussi, je trouve que c’est du gâchis. PES n’assume toujours pas son ADN de jeu exigeant et fait tout pour plaire au joueur FIFA. C’est plus qu’une évidence désormais, c’est un carnet de route totalement assumé et affiché, jusqu’au nouveau mode MyClub totalement repensé.

 

PES 2019 Demo : myFUT Ultimate Team

 

 

 

Lors de la présentation du jeu par les équipes de Konami, l’accent a été mis sur le mode MyClub. Ou myFut devrions-nous dire tant le jeu s’est littéralement transformé en clone de Fifa Ultimate Team. C’est une bonne chose pour Konami qui cherche à convaincre de nouveaux joueurs pour augmenter ses ventes, mais c’est une nouvelle fois une plaie dans les jeux de foot à mes yeux (je ne supporte pas Fifa Ultimate Team également, je tiens à le préciser). Ces modes de jeu Pay To Win avec une part d’aléatoire extrêmement élevée, tant dans sa gestion que dans son gameplay, me déçoit au plus haut point. Mais quelque part là aussi nous l’avons bien mérité. Si ça marche, que ça se vends, et que ça cartonne, on a que ce que l’on mérite les amis. Si vous aimez bien FIFA Ultimate Team, cette année, PES semble avoir de sérieux arguments avec son nouveau mode MyClub. Même si l’ensemble reste à confirmer pour voir si la navigation et les temps de chargements dans les différents menus ont été optimisés. En parlant de menus d’ailleurs…

 

PES 2019 Demo : des menus…*censored

 

Parce qu’on me l’a demandé, voici donc mon avis sur les nouveaux menus de PES 2019.

 

 

J’ai cherché un semblant de point positif dans les menus et je suis désolé mais j’en ai trouvé vraiment aucun. Encore une fois, Konami n’a pas saisi l’importance de bien présenter son produit. Alors voici un résumé de cette règle universelle qu’est la « première impression ». Je ne pense pas être fou quand…

  • Quand on va à un premier RDV amoureux, allez y avec un slip sur la tête et une haleine de phoque >> echec
  • Quand on va à un entretien d’embauche en tongs >> echec
  • Quand l’entrée de votre restaurant ressemble aux égouts dans « ça le clown, il est revenu«  >> echec
  • Quand vous essayez de vendre une voiture neuve avec du caca de pigeons de partout et une carrosserie félée >> echec
  • Quand vous rendez une copie à l’école illisible et sale >> echec
  • Quand vous faites un jeu de foot avec des menus moches et atroces >> echec

Rien n’est pensé dans la navigation et les menus de PES 2019. Pire encore, ceux de PES 2019 sont encore plus laids que ceux de PES 2018. Ils s’inspirent par ailleurs des menus MOBILES qui n’ont rien à voir avec une expérience utilisateur de navigation à la manette. Pourquoi être aussi critique vous allez me dire sur ce que vous considérez peut être comme étant un « détail » ? Parce que notre oeil de fan s’est habitué à la laideur. On ne sait plus ce qui est beau, stylé, et à quel point sur une saison entière en mode solo, une ergonomie parfaite avec des visuels stylés peut changer beaucoup de choses. Un peu comme un épisode de Dragon Ball Super un tant soit peu moyen qu’on trouverait stylé parce que tous les autres étaient lamentables.

Pour un nouveau joueur qui vient de FIFA, c’est tout simplement peine perdu >> il retournera en lieu sûr avec les coussins bien douillets. Et il aura raison de ce point de vue là car plus personne n’a de temps à perdre en tuto sur internet pour savoir comment faire telle ou telle chose dans un jeu vidéo. Les tutos doivent être intégrés parce que c’est chiant et qu’on a pas que ça foutre pour dire familièrement les choses.

Si ce n’est pas évident, ça fera fuir les gens. Probablement la plus grande bêtise à l’heure actuelle de Konami avec son jeu. Et ça n’est pas prêt de changer malheureusement.

 

PES 2019 Demo : conclusion sur la démo

 

 

Pour conclure, sachez également que Konami sera partenaire officiel de l’AS Monaco dans PES 2019. La jaquette française du jeu contiendra par ailleurs Coutinho et Falcao. Un partenariat intéressant avec la modélisation du stade Louis 2 qui viendra sous forme de DLC dans le jeu. Pour le reste, je vous invite à télécharger la démo de PES 2019 le 8 août prochain pour vous rendre compte des progrès réalisés dans le jeu. C’est plus agréable dans le gameplay, les graphismes, les animations, mais toujours aussi laid sur tout le reste avec un supplément déception pour les joueurs FUMA qui ne savent pas à côté de quoi ils sont passés en ne testant pas la version E3 de PES 2019.

Je jouerai donc bien à PES 2019 cette année (jeu déjà précommandé de mon côté à 39,99 euros), mais quel dommage de ne pas avoir encore une fois la meilleure version possible du jeu entre les mains.

 

Choco
Rédacteur
Suivre sur :
Qu'on apporte du bois et de l'huile ! Denethor, fils d'Ecthelion
Laisser un commentaire 0 commentaire

Il n'y a aucun commentaire pour le moment.

Réagir

Vous devez vous connecter pour réagir.

S'inscrire Se connecter

A voir également