Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Trololo
Search in pages
Bons plans
Tests
Avis des joueurs
Guide d

Cinéma : Un œil sur Mortal Kombat

mortal kombat

Depuis 1992, la série Mortal Kombat s’amuse à tacher nos écrans de combats granguignolesques saupoudrés de mises à mort bien gore. Controversé à l’époque, MK s’est imposé dans le cœur des joueurs pour devenir un jeu culte et toujours très attendus. Aujourd’hui, un nouveau film tente de relancer une franchise cinématographique trés bancale. Du coup, j’ai jeté un œil sur Mortal Kombat.

Article garanti sans spoil.

Un œil sur Mortal Kombat : héritage

Malgré les moqueries, le film de 1995 avec C. Lambert a su devenir culte, comme un vrai plaisir coupable. Mais le charme de cette première itération fut rapidement rompu avec ses suites. Si la série se bonifie de sortie en sortie version jeu vidéo, il a fallut attendre au moins 2010 pour voir naitre une websérie digne de ce nom (Mortal Kombat : Legacy). Ainsi, Warner à su jauger l’intérêt des fans pour une version live et lança la production de Mortal Kombat. En 2015, James Wan est pressenti pour la réalisation. Finalement, c’est Simon McQuoid, réalisateur inconnu, qui a eu la lourde tâche de finaliser ce projet.

Un œil sur Mortal Kombat : babality

En allant droit au but, l’attente était trop forte pour ne pas être déçu. En effet, si les personnages de la série sont tous crédibles et assez bien trouvés, leurs développements en sont réduits à un strict minimum. Surtout, le film nous impose une situation donnée. Ainsi, seule la rivalité entre Scorpion et Sub-zero est effleuré en surface. Cette entame est surtout disponible pour nous présenter deux artistes martiaux, Joe Taslim et Hiroyuki Sanada. Impeccables dans leurs rôles, les deux vedettes introduisent l’histoire de manière brute et efficace. Ensuite, le spectateur ne peux compter que sur l’interprétation de Keno, par un Josh Lawson en grande forme,  pour porter ce qui reste du film.

Un œil sur Mortal Kombat : game over

La deuxième partie est bien trop rapidement expédiée. Aussi, l’introduction d’un nouveau héros dans la saga ne se justifie nullement. L’acteur Lewis Tan apparaît bien fade en Cole Young comparé au bestiaire historique. De plus, le fan service, assumé, du film est trop souvent maladroitement employé. Quant au scénario, celui-ci est digne du mode histoire dans le jeu vidéo. Niveau technique, les effets spéciaux font assez cheaps et les coupes entre les scènes sont souvent mal calibrées. Et si vous attendez de voir un film bien gore, vous risquez d’être assez déçu malgré un effort qui est à saluer.

En conclusion, on peut entrevoir quelques qualités essentielles afin de relancer la franchise Mortal Kombat, mais on reste tout de même très proche d’une série B. 

Cependant, je lui autoriserais bien une « Frienship » histoire de voir ce que sa suite peu donner…

 

 

Jor-el
Rédacteur
Suivre sur :
Des fois, t'as pas un peu envie de pas rien faire ?
Laisser un commentaire 0 commentaire

Il n'y a aucun commentaire pour le moment.

A voir également