Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Trololo
Search in pages
Bons plans
Tests
Avis des joueurs
Guide d

Test de RDR 2 sur PS4 : le bon, la brute et le GOTY

Voilà. Là, j’aurai pris mon temps pour tester ce Red Dead Redemption 2. Bon, ok c’est clairement aussi parce qu’on est totalement débordé ces derniers temps et vous comprendrez bientôt pourquoi. Mais quoiqu’il en soit, j’aurai donc passé mes dernières nuits derrière le jeu pour tenter de vous livrer un test précis d’un point de vue d’un grand fan des univers du Far West. Red Dead Redemption 2 est un hit en puissance auquel je mets la note parfaite (et je vais être franc, cette note est passée de 19 / 20 à 20/20 dans les derniers instants du verdict). Cependant, une telle note ne veut clairement pas dire que le jeu est parfait et qu’il plaira à toutes et à tous. Explications.

Test Red Dead Redemption 2 réalisé sur PS4 Pro à partir d’une version commerciale. 

 

Test Red Dead Redemption 2 : un triple AAA différent…ou pas

 

Ouvrez les portes du Saloon, barman, un verre d’eau bien frais.

 

Pour ce test de Red Dead Redemption 2, j’ai décidé exceptionnellement de ne pas aborder tous les points techniques et ce qu’il était donc possible de faire dans le jeu. A mes yeux, bon nombre de tests et de vidéos) ont abordé ces points en détail qu’il est inutile de lister ici. Oui, vous pourrez faire beaucoup de choses dans Red Dead Redemption 2 et bon nombre d’actions continueront de vous surprendre tout au long de l’aventure.

Non, pour ce test j’ai décidé de vous expliquer pourquoi ce Red Dead Redemption 2 était un grand jeu pas comme les autres. Contrairement aux triples AAA classiques que l’on a l’habitude de voir encensés par ci par là (coucou Spiderman), Red Dead Redemption 2 réalise le rêve de beaucoup de gamins de la génération des années 70-80, aujourd’hui devenus adultes. Parcourir le far west comme le titre de Rockstar vous propose de le faire corresponds à une vision utopique des jeux vidéo de « l’ancien monde ». Ici, il n’est pas question de suivre un rythme quelconque dans le jeu, il s’agit d’imposer votre propre rythme. Chose qui ne plaira donc clairement pas à tous les joueurs, ancienne comme nouvelle génération, je tiens à la préciser.

 

Beaucoup trop de style sur ce plan. La narration, comme pour Red Dead Redemption 1, est encore au rendez-vous.

 

Cependant, pour peu que vous soyez fans des univers de Far West, vous allez passer des heures, et des heures, et des heures à parcourir déjà l’immense carte du monde de Red Dead Redemption 2. Et quand je parle de parcourir, je parle de seulement prendre son cheval, marcher, observer la nature, les interactions avec les PNJ, la qualité de la direction artistiques absolument phénoménale. Et c’est bien là que le bat blesse.

Si vous n’êtes pas dans ce « trip » proposé par Red Dead Redemption 2, vous le verrez comme un simple triple AAA de plus avec ses mécaniques de gameplay qui n’inventent absolument rien (c’est clairement vrai). Pire encore, si le fait de « marcher » dans les jeux vidéo n’est absolument pas votre dada (sans mauvais jeu de mots), et que le « bon comportement » en ville par exemple n’est pas votre créneau de base dans un GTA Like, vous serez là aussi très vite pénalisé par le coté lourdingue et réaliste du jeu.

 

Le mode Cinema est vraiment super bien fichu. De quoi admirer les paysages et les graphismes du jeu. Certains trouveront ça bien chiant (avant de débloquer le voyage rapide). Moi, je trouve ça dingue.

 

Si la presse a encensé à juste titre en partie la production de Rockstar, elle aura donc par moments (saufs exceptions) oublié de préciser ces obstacles à l’immersion dans le jeu vidéo en prévenant suffisamment les joueurs : attention, en termes de rythme vous serez sur un jeu très particulier…comme l’était d’ailleurs Red Dead Redemption 1 en son temps.

 

Test Red Dead Redemption 2 : ses principales qualités

 

Il serait vraiment trop long de lister toutes les qualités du jeu. Clairement. Outre son aspect graphique absolument bluffant (je joue sur PS4 Pro…la version Xbox One X étant même encore supérieure), Red Dead Redemption 2 propose énormément de choses au joueur. Certains diront trop et c’est clairement vrai. D’autres diront en revanche que nous sommes loin du fun d’un GTA concernant les activités et ils auront raison là aussi…à condition d’être dans un autre délire plus « déconnant ».

 

Les villes de Red Dead Redemption 2 sont les villes les plus réussies à ce jour dans un monde ouvert. Tout paraît si vrai. Le niveau de détail est hallucinant.

 

Au final, Red Dead Redemption 2 possède un avantage majeur en comparaison avec GTA : son côté plus réaliste, que cela soit dans le gameplay, la lourdeur du personnage ou la sanction immédiate en cas de mauvais comportement dans le jeu. Je pense personnellement que le tout est déjà un choix de la part des développeurs avec le « sérieux » du personnage principal (Arthur Morgan) mais aussi du thème abordé. L’idée n’était pas de faire un Wild Wild West avec Will Smith mais d’essayer de reproduire le plus fidèlement possible une période de l’histoire des Etats Unis qui aura fait rêver tous les gamins à ce jour.

 

Mon dernier vendredi soir dans le jeu, je l’ai passé au théâtre. Oui, on est pas dans le loisir de GTA V avec du saut en parachute mais j’ai pris le temps d’apprécier les performances artistiques. Un scandale.

 

Et c’est là le tour de magie qu’aura réussi Red Dead Redemption 2, et avec brio. L’univers si vaste, si réaliste, si fidèle avec ses longues routes, ses champs, ses paysages envoutants, ses montagnes, ses fleuves, ses villes, ses habitants…L’ensemble transpire le travail minutieux et force le respect à absolument tous les niveaux. Red Dead Redemption 2 est donc avant tout une véritable fresque interactive avant d’être un jeu vidéo. Chose que bon nombre de joueurs lui reprocheront (à juste titre clairement), mais de mon côté, j’adhère absolument à ce voyage exceptionnel et inédit.

 

Test Red Dead Redemption 2 : ses principaux défauts

 

Je pense que ceux qui ne sont pas forcément fan de l’univers far west à la base ont tous dit ça à voix haute.

 

Malgré la note maximale que j’attribue au jeu en raison de ce qu’il m’aura fait ressentir manettes en mains (l’autre seul jeu auquel j’ai mis 20/20 à ce jour reste Suikoden 2), Red Dead Redemption 2 possède quelques bons gros défauts bloquants je pense pour pas mal de joueurs. Le premier reste l’inertie du personnage : c’est soit on aime, soit on déteste. Si vous détestez, le jeu sera compliqué pour vous du début à la fin.

Le second principal défaut reste le rythme très lent (du moins au début) de l’aventure. Vous n’êtes pas trop un joueur qui aime contempler les décors dans un jeu vidéo >> passez là aussi votre chemin.

 

Rentrer dans les magasins, les hôtels etc… est lourd et long. Vous marchez, vous consultez des catalogues pour acheter. Un réalisme qui ne plaira pas à tous.

 

Le troisième principal défaut reste les bugs de collisions par moments qui peuvent vite devenir un cauchemar dans des gunfights. Sans compter que la jouabilité pour ramasser un objet, recharger, se planquer derrière un mur etc… est tout sauf intuitive. Il vous arrivera aussi par moment d’écraser par mégarde un chien ou un pnj dans le jeu, ce qui vous vaudra d’être recherché par les autorités qui n’hésiteront pas à vous descendre par exemple.

 

Ce PNJ vous importune ? Tapez-le et vous aurez les autorités aux fesses. Tuez le et la ville entière voudra votre peaux avec des témoins qui iront vous dénoncer.

 

Là aussi on peut clairement montrer du doigt la réaction parfois clairement excessive de l’IA dans le jeu pour des comportements qui ne méritent pas forcément d’être pourchassés par les autorités. Tous ces défauts ne ressortent pas si vous marchez tranquillement dans les villes et vous comportez de manière réaliste dans le jeu, je tiens à le préciser.

Sauf qu’imposer un tel comportement sans vraiment au final, laisser une plus grande liberté et marge de manoeuvre « moins réaliste », et bah, ça fera forcément grincer des dents. Car n’oublions pas que nous sommes à la base dans un jeu vidéo qui a pour but de divertir. On en revient donc au point de départ >> Red Dead Redemption 2 est avant tout un délire entre fans de far west. Et je pense clairement que le mode multijoueur à venir confirmera ce qu’a initié le mode solo du jeu : le far west, ce n’est pas fait pour rigoler et faire n’importe quoi, à moins d’assumer des mises à prix extrêmement élevées sur votre tête.

 

 

Test Red Dead Redemption 2 : Conclusion

 

Aucun aliasing sur PS4 Pro, tout est clean, propre, visible de loin, détaillé, vivant…Un scandale.

 

Pour conclure, Red Dead Redemption 2 est l’un des plus grands jeux vidéo auquel il m’a été donné de jouer. Malgré ses défauts, son ambiance unique et son délire de Farwest réaliste auront clairement réussi à m’avoir. Repoussant les limites du concept d’Openworld avec une carte gigantesque et une sensation de vie de tous les instants, Red Dead Redemption 2 est un must have pour tous les fans du premier opus, un véritable régal, une oeuvre vidéoludique majeur dont on se souviendra dans plusieurs générations.

Après Suikoden 2 il y a fort bien longtemps, voici donc mon 20/20 attribué à un jeu vidéo sur lequel je n’ai pas du tout fini de passer des heures. Difficile de jouer à autre chose avant la sortie de Resident Evil 2 Remake en début d’année prochaine…

 

 

20
Test de RDR 2 sur PS4 : le bon, la brute et le GOTY
Les plus
  • Le plus beau jeu à ce jour
  • Le plus grand jeu à ce jour
  • Ecriture et scénario énorme
  • Ambiance scandaleuse
  • Durée de vie infinie
  • Direction artistique interdite
Les moins
  • Impose un "délire" aux joueurs
  • Le rythme lent du début
  • Quelques bons bugs quand même
Graphismes 20
Gameplay 18
Son 20
Durée de vie 20
Rapport qualité/prix 20
Choco
Rédacteur
Suivre sur :
Qu'on apporte du bois et de l'huile ! Denethor, fils d'Ecthelion

Meilleur bon plan

Derniers commentaires

Laisser un commentaire 0 commentaire

Il n'y a aucun commentaire pour le moment.

Réagir

Vous devez vous connecter pour réagir.

S'inscrire Se connecter

A voir également