Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Trololo
Search in pages
Bons plans
Tests
Avis des joueurs
Guide d'achat

Uncharted 4 (Test PS4) : la claque monumentale

Le voilà,  Uncharted 4, peut-être le plus gros jeu PS4 de cette année en terme de notoriété, de marketing et d’attente. Repoussé à plusieurs reprises, il est désormais une réalité et on ne va pas faire durer le suspens plus longtemps : c’est somptueux !

 

Une histoire sans fin ?

Oui, c'est bien une image de gameplay.

Oui, c’est bien une image de gameplay.

La série Uncharted profite d’un bel engouement à chaque sortie d’un nouvel épisode depuis le premier volet paru sur PS3. Le studio Naughty Dog maîtrise parfaitement le développement de son bébé sur les différentes machines de Sony et se permet de faire de chaque jeu une vitrine technologique. Souvenez-vous du merveilleux The Last of Us…

Savoureux mélange entre exploration, plateforme et gunfight, Uncharted repose sur des ficelles bien en place sur fond de panorama grandiose et de chasse aux trésors. Nous retrouvons Nathan (Nate) Drake dans une de ses folle aventures, toujours poursuivi par la poisse qui le caractérise. 

 

Une claque monumentale

Moment de détente avant la tempête.

Moment de détente avant la tempête.

Uncharted 4 A Thief’s End est le plus beau jeu vidéo qu’il m’ait été donné de voir…tout support confondu ! Voilà, c’est dit. On en prend littéralement plein les yeux du début à la fin. Sans parler de la technique irréprochable, c’est la direction artistique qui explose à l’écran. D’une prison sordide, aux fonds marins en passant par la savane et bien d’autre destinations, nous voyageons aux quatre coins du globe et les décors sont bluffants de réalisme. Rares sont les jeux où l’on s’arrête pour regarder le paysage, jouer avec la végétation et le moteur physique, Uncharted 4 en fait partie. Depuis le fameux Crysis premier du nom sur PC, je n’avais plus ressenti ça. Les animations sont fluides, logiques et même les plus petits éléments du décor comme un câble ne traversent pas le personnage comme dans la plupart des autres jeux. Rien, absolument rien n’est laissé au hasard.

Lorsque Nathan Drake se rapproche d’un mur ou d’un personnage, une animation d’un naturel incroyable s’exécute. Le jeu propose

Nos deux frangins.

Nos deux frangins.

également, à la différence de ses prédécesseurs des environnements plus ouverts proposant plusieurs chemins possibles. Rien de révolutionnaire, mais l’effet de liberté est appréciable dans un tel environnement. Les phases de conduite en voiture ou en bateau permettent aussi de varier les plaisir dans un déluge d’action et de vitesse. Ces séquences sont particulièrement impressionnantes et surtout photo-réalistes.

Du côté des personnages, les expressions faciales sont exceptionnelles et criantes de vérité (mention spéciale à Sam, le frère du héros). Seul le travail effectué sur Elena parait quelque peu loupé, pour le reste, c’est du tout bon. 

 

The Last Adventure of Nathan…

Tenue correcte exigée.

Tenue correcte exigée.

Uncharted 4 est un jeu qui rassemble. Il fait partie des rares expériences où l’on peut prendre autant de plaisir à regarder qu’à jouer. Ma compagne a par exemple suivi mes péripéties le plus souvent possible, sans émettre la moindre critique. Radical je vous le dis.

Uncharted 4 est également un jeu (presque) sans temps mort, ou l’histoire poursuit son chemin le plus naturellement du monde entre cinématique et phases de gameplay. De ce point de vue là, le studio Naughty Dog a acquis, grâce à l’expérience de The Last of Us, un savoir-faire indéniable pour raconter une histoire tout en maintenant l’attention du joueur. Les dialogues sont percutants, mâtures et évoluent en fonction des actions. Tant mieux pour un jeu bavard, où Nathan se parle souvent à lui-même ou à son partenaire.

Les environnements sont particulièrement travaillés notamment pour les jeux de lumière.

Les environnements sont particulièrement travaillés notamment pour les jeux de lumière.

Car oui, ce dernier est accompagné pratiquement à chaque sortie atténuant grandement le sentiment de solitude. Je ne vous en dirais pas plus pour ne pas vous spoiler mais sachez quand même que le scénario est cousu de fil blanc. Le début du jeu propose également une séquence étonnante mais je ne vous en dirait pas plus. 

Au niveau sonore, la bande-son est dans le ton du jeu, en soulignant délicatement les passages stressants et les moments de plénitude. Le doublage français est une fois de plus à la hauteur avec un véritable attachement aux personnages. Les doubleurs français (les mêmes depuis le début de la saga) ont une nouvelle fois fait du bon boulot.

 

…mais un peu sur ses lauriers

La gestion de la foule est tout simplement bluffante.

La gestion de la foule est tout simplement bluffante.

Car dans tout cet enthousiasme perceptible depuis les premières lignes de ce test, il y a quand même un bémol à relever. Le gameplay ne révolutionne absolument pas la série avec des phases de plateforme toujours aussi assistées et des énigmes toujours aussi simples. Les gunfights sont également fidèles à eux-mêmes : trop longs et peu variés. Les moments d’infiltration apportent un peu de diversité mais restent bien pauvres : merci les herbes hautes disséminées sur tout le globe, même dans des niveaux en ville.

Le rythme de l’aventure (qui vous prendra une quinzaine d’heures environ) peu parfois être un peu inconstant avec des moments forts entrecoupés de flash-back assez longuet sur la durée. Enfin, côté multijoueur, on retrouve un mode anecdotique qui aura bien du mal à tenir sur le long terme.

Malgré tous ces défauts cités plus haut, ne vous méprenez pas : Uncharted 4 fait partie de ces jeux d’exception qu’il faut avoir fait dans sa vie. Une histoire très bien écrite, parfaitement doublée, diablement bien racontée et englobant une réalisation jamais vue dans l’industrie vidéo-ludique. Une aventure dans laquelle vous vous plongerez avec délectation. Merci Naughty Dog.

 

18
Uncharted 4 (Test PS4) : la claque monumentale
Les plus
  • Graphiquement somptueux.
  • Mise en scène du tonnerre.
  • Personnages et dialogues au top.
  • Niveaux ouverts.
Les moins
  • Gameplay peu renouvelé
  • IA des ennemis perfectible.
Graphismes 20
Gameplay 16
Son 16
Durée de vie 16
Rapport qualité/prix 18
J-Air
Rédacteur
Suivre sur :
J'aimerais être un pc, pour pouvoir redémarrer ma vie en mode sans échec

Derniers commentaires

Laisser un commentaire 0 commentaire

Il n'y a aucun commentaire pour le moment.

Réagir

Vous devez vous connecter pour réagir.

S'inscrire Se connecter

A voir également